Accord-cadre entre la Norvège et la France

Signature de l'accord
Madame Iselin Nybø, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche de Norvège, et Madame Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation de France, signant l'accord-cadre, le 24 septembre 2018, au Lycée Corneille, à Rouen.

La coopération bilatérale avec la France, en matière de recherche et d’éducation, est multiple et s’étend sur une longue période. 2018 marqua le 100ème anniversaire de la coopération franco-norvégienne dans le domaine de l'éducation. Le premier accord franco-norvégien, l'accord sur l’éducation passé à Rouen en 1918, est l'une des plus anciennes initiatives bilatérales d'internationalisation dans ce secteur, et constitue probablement le premier accord bilatéral de la Norvège en matière d'éducation. La coopération devait être une mesure concrète pour la consolidation de la paix en Europe après la première guerre mondiale, et elle vient donc s’inscrire dans un contexte politique plus large.

À l'automne 2017 a été initialisée la modernisation de la coopération entre la Norvège et la France. La volonté de modernisation et de renouvellement tenait aux 38 accords qui constituaient le cadre des accords bilatéraux entre les parties où plusieurs étaient dépassés et/ou ont été remplacés par d’autres accords au niveau européen. Certains de ces textes étaient difficilement accessibles. Certains comportaient des dispositions qui se chevauchent ou qui sont dépassées, et plusieurs mentionnaient des comités dépassés ou qui ont cessé d’être actifs, ou encore d’autres structures bureaucratiques qui n’existent plus.

 

Le résultat est un accord-cadre large et dynamique entre la Norvège et la France relatif à la coopération dans les domaines de l’éducation, de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique, de l’industrie et de la culture. L’accord-cadre abroge les quatre accords de 1951, 1953, 1983 et 1986, et se trouve également complété par un avenant à l’accord de 2008.