Travel and border information for Norway in Norwegian / English

Traveling to Norway? - Register your arrival in our traveler registry
(About the registry)

Renforcement des efforts pour lutter contre l'esclavage moderne

Aujourd'hui, plus de 40 millions de personnes à travers le monde sont soumises à une forme d'esclavage moderne, comme le travail forcé ou le mariage forcé. Le Gouvernement norvégien lance aujourd'hui une nouvelle stratégie de lutte contre l'esclavage moderne. « L'esclavage moderne sous toutes ses formes prive les gens de leur liberté et constitue une violation des droits de l'homme. En plus de prendre des mesures directes pour mettre fin à ces formes inacceptables d'exploitation et d'abus, nous devons nous unir au niveau mondial et faire entendre nos voix pour exiger la fin de l'esclavage moderne », déclare le ministre du Développement international, Dag-Inge Ulstein.

L'esclavage moderne désigne l'exploitation et les abus de toutes sortes, notamment la traite des êtres humains, le travail forcé, la servitude pour dettes, les pires formes de travail des enfants et le mariage forcé. On estime qu'il y a environ 40 millions de victimes de l'esclavage moderne dans le monde aujourd'hui. Plus de 70 % d'entre elles sont des femmes et des filles. La nouvelle stratégie de la Norvège pour lutter contre l'esclavage moderne vise à promouvoir une approche plus intégrée afin d'éliminer ces formes d'exploitation.

« La lutte contre l'esclavage moderne doit être menée sur plusieurs fronts. Le Gouvernement donne la priorité à l'intensification des efforts pour s'attaquer aux facteurs qui, nous le savons, augmentent le risque d'exploitation des personnes », poursuit M. Ulstein.

Il est particulièrement inquiétant de constater que le nombre d'enfants contraints d'effectuer des travaux dangereux pour aider leur famille est en augmentation. Pour la première fois en deux décennies, le nombre d'enfants contraints de travailler a augmenté. Au début de l'année 2020, on comptait 160 millions d'enfants dans ce cas à travers le monde. Cela représente une augmentation de 8,4 millions en l'espace de quatre ans seulement.

« Ce sont les plus vulnérables d'entre nous qui ont été le plus durement touchés par la pandémie de COVID-19. Les enfants sont aujourd'hui privés de la possibilité d'aller à l'école, et de poser ainsi de bonnes fondations pour leur avenir. Le risque de devenir une victime de l'esclavage moderne a augmenté pendant la pandémie de coronavirus. Ceci est dû au fait que l'éducation, l'emploi, le filet de sécurité sociale et d'autres facteurs ayant un effet préventif ont été réduits », ajoute M. Ulstein.

La nouvelle stratégie énonce une série de mesures qui, selon le Gouvernement, permettront de lutter contre l'esclavage moderne. Les efforts seront menés par le biais de divers canaux et en étroite coopération avec les acteurs de la société civile qui bénéficient d'un fort soutien à l’échelon local.

« Les efforts de la Norvège seuls ne suffiront pas à mettre fin à l'esclavage moderne. Le problème est bien trop vaste et complexe pour cela. Le Gouvernement espère que cette nouvelle stratégie contribuera à donner à l'esclavage moderne une place plus importante dans le cadre de l'agenda mondial, afin que davantage de pays prennent des mesures pour renforcer leurs efforts dans ce domaine », conclut M. Ulstein.