Travel and border information for Norway in Norwegian / English

Traveling to Norway? - Register your arrival in our traveler registry
(About the registry)

Participation norvégienne aux programmes de l'UE en 2021-2027

Le Gouvernement prévoit que la Norvège participe à un certain nombre de programmes de l'UE au cours de la période 2021-2027. Si certains de ces programmes s'inscrivent dans la continuité de la coopération existante, la Norvège a également l'intention de participer à de nouveaux programmes.

L'accent mis par l'UE sur la réalisation d'une Europe verte et numérique est une composante claire des programmes auxquels la Norvège a choisi de participer.

« Pour la Norvège, il s'agit de domaines prioritaires essentiels auxquels nous souhaiterions participer, et qui auront un impact sur un large éventail de secteurs. La participation de la Norvège aux programmes de l'UE est un élément essentiel de sa coopération avec l'Union Européenne. Plusieurs de ces programmes permettent à la Norvège d'accéder à des recherches, des infrastructures et des technologies essentielles qu'il nous serait difficile de développer par nos propres moyens », déclare la ministre des Affaires étrangères, Ine Eriksen Søreide.

La Norvège prévoit de participer aux programmes de l'UE dans des domaines tels que la recherche, l'éducation, la culture et les médias, la santé, la numérisation, la préparation aux situations d'urgence et la défense.

« La pandémie de Covid-19 a mis en évidence l'importance d'une coopération étroite en Europe. Notre participation au programme EU4Health et au Mécanisme Européen de Protection Civile (UCPM) a permis à la Norvège d'accéder à des outils utiles pour gérer la crise du coronavirus en cours. Dans le cadre de l’UCPM, 600 Norvégiens ont bénéficié d’une aide pour rentrer chez eux lors de l'apparition de la pandémie », poursuit le ministre de la Santé et des Services de soins, Bent Høie.

L'un des nouveaux programmes auxquels la Norvège participera désormais est le programme Digital Europe (Digital). Il s'agit d'un nouveau programme d'investissement et de renforcement des capacités pour la transition numérique et l'utilisation de technologies numériques innovantes dans la société et le monde de l’entreprise. Les programmes Connecting Europe Facility (CEF) [Mécanisme pour l'Interconnexion en Europe] dans les Télécommunications et ISA² seront poursuivis dans le cadre du programme Digital.

« Il est vital pour la Norvège de participer à l'effort européen de numérisation. La mise en commun de ses ressources permettra à l'Europe de se doter des capacités dont elle a tant besoin dans des domaines tels que l'intelligence artificielle, les superordinateurs et la cybersécurité. Ceci est essentiel pour l'économie norvégienne, de plus en plus fondée sur la connaissance et les datas, et sera crucial pour la compétitivité de toutes les industries à l'avenir », ajoute Linda Hofstad Helleland, ministre du Développement régional et de la Numérisation.

La Norvège continuera également à participer à la coopération en matière de recherche et d'innovation au titre du programme-cadre Horizon Europe, le principal programme de financement de l'UE dans ce domaine.

« Les grands défis sociétaux tels que le changement climatique et la pandémie de Covid-19 ne s'arrêtent pas aux frontières nationales, pas plus que les solutions à y apporter. Participer au plus grand programme de recherche et d'innovation du monde nous donnera accès à des chercheurs talentueux, à des informations actualisées, à de nouveaux marchés et à de nouvelles infrastructures. C'est essentiel pour la Norvège », déclare quant à lui le ministre de la Recherche et de l'Enseignement supérieur, Henrik Asheim.

La participation aux programmes de l'UE a permis à de nombreux étudiants norvégiens d'étudier dans le cadre d'échanges universitaires dans des établissements d'enseignement supérieur européens. Ce domaine de coopération sera poursuivi au travers de la participation au programme Erasmus+ de l'UE.

La Norvège poursuivra sa participation au programme Creative Europe [Europe créative], le programme-cadre de la Commission Européenne destiné à soutenir les secteurs de la culture et de l'audiovisuel. Ce programme permet au secteur culturel et créatif norvégien, ainsi qu'aux artistes et aux acteurs du monde de la culture vivant en Norvège de toucher un plus large public. Il offre de précieux réseaux, de nouvelles compétences et de nouvelles possibilités de revenus. La coopération culturelle renforce la cohésion et la démocratie en Europe, et elle est d’une importance toute particulière en temps de crise.

La Norvège poursuivra également sa coopération dans le cadre du Programme Spatial de l'UE.

« La géographie, la topographie, l'industrie et la répartition de la population norvégienne sur son territoire font de la Norvège l'un des plus grands bénéficiaires de la participation au Programme Spatial de l'UE. Les données satellitaires sont largement utilisées par l'administration publique norvégienne, le secteur des entreprises et la société dans son ensemble pour faciliter des tâches fondamentales telles que la navigation, la recherche et le sauvetage en mer, la surveillance du climat et de l'environnement, les alertes pour signaler les avalanches et les glissements de terrain, et les prévisions concernant l’état des glaces. Ces données jouent également un rôle essentiel dans la capacité de la Norvège à défendre sa souveraineté dans ses eaux territoriales », ajoute Iselin Nybø, ministre du Commerce et de l'Industrie.

Au cours de la nouvelle période, la Norvège participera pour la première fois au Fonds Européen de Défense (FED), le programme de l'UE pour la coopération en matière de défense.

« Le FED encourage le développement conjoint de matériel de défense et de technologies liées à la défense en Europe. La participation norvégienne est importante pour l'industrie norvégienne et les acteurs de la R&D, et il facilite l'accès au marché européen de la défense », conclut le ministre de la Défense, Frank Bakke-Jensen.

Le Storting (parlement norvégien) doit approuver officiellement au printemps 2021 la proposition de participation aux programmes de l'UE.

Le Gouvernement prévoit que la Norvège participera aux programmes suivants :

  • Horizon Europe, le Programme-cadre de l'UE pour la Recherche et l'Innovation ;
  • Erasmus+, le programme de l'UE dans les domaines de l'éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport ;
  • Europe créative, le programme-cadre de la Commission Européenne pour le soutien aux secteurs de la culture et de l'audiovisuel ;
  • Le Programme Spatial de l'UE ;
  • Le programme EU4Health ;
  • Le Mécanisme Européen de Protection Civile (UCPM) ;
  • Le Fonds Européen de Défense (FED) ;
  • Le programme Digital Europe (Digital) ;
  • Le Programme de l'UE pour l'Emploi et l'Innovation Sociale (EaSI), dans le cadre du Fonds Social Européen Plus (ESF+) ;
  • Diverses activités dans le cadre du Programme pour le Marché Unique ;
  • Le programme InvestEU, qui regroupe le Fonds Européen pour les Investissements Stratégiques et 13 autres instruments financiers de l'UE.