Travel and border information for Norway

Information in Norwegian / English

Le soutien accru de la Norvège pour lutter contre la pandémie de Covid-19

Le Gouvernement souhaite intensifier les efforts de la Norvège pour stopper la pandémie, et propose 2 milliards NOK supplémentaires pour le travail international visant à garantir une distribution équitable des vaccins, des médicaments, des équipements de test et des services de santé.

Le Gouvernement norvégien propose un soutien accru de 780 millions NOK pour le travail de la coalition pour lutter contre la pandémie de Covid-19, l’Accélérateur ACT (un dispositif d'accès aux outils contre la Covid-19). La Norvège, avec l'Afrique du Sud, joue un rôle de premier plan dans la mobilisation des ressources pour cette initiative internationale.

« Jusqu'à maintenant, c'est le virus qui contrôle nos vies. Si nous voulons réussir à mettre fin à la pandémie, nous devons regarder au-delà de nos propres frontières, et nous assurer que tout le monde a bien accès aux équipements de test, aux vaccins et aux médicaments contre la Covid-19, et que les systèmes de santé peuvent résister à la tension qu'ils subissent actuellement », déclare le ministre norvégien du Développement Dag-Inge Ulstein.

L'argent proposé pour l’ACT-A permettra de financer 2 milliards de doses de vaccin en 2021, 500 millions de tests rapides pour le premier semestre 2021, et 245 millions de traitements (stéroïdes et anticorps) en 2021. Il permettra également de renforcer les services de santé dans les pays à faible revenu.

« À l'heure actuelle, de nombreux pays consacrent des sommes importantes à des plans de relance économique. Mais on estime que le monde rentabilisera les investissements placés dans l’ACT-A en moins de trois jours, compte tenu des conséquences économiques majeures de la pandémie et des mesures de lutte contre les infections. Il nous en coûterait très cher de ne pas contribuer à cet effort collectif mondial », ajoute Ulstein.

Avec ces nouvelles allocations, le soutien total de la Norvège à la lutte contre la pandémie, au niveau international, sera d'environ 12 milliards NOK. Le soutien accru à ces efforts de lutte contre la pandémie fait partie du plan de crise du Gouvernement norvégien.

Pour assurer l’accélération de la production et du développement de vaccins contre la Covid-19, le Gouvernement propose d'augmenter de 64,1 millions NOK le soutien à la partie de la collaboration Covax qui finance l'achat de doses de vaccins pour les pays en développement (Covax AMC). Une proposition a été faite d’allouer 60,7 millions NOK à la partie de cette collaboration qui garantit à la Norvège des options sur 1,9 million de doses de vaccins. Si toutefois la Norvège n'avait pas besoin de ces doses, elles seraient utilisées pour acheter des vaccins dans les pays en développement.

95,2 millions NOK sont proposés pour augmenter le soutien au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme (GFATM) afin de remédier aux effets de la Covid-19 sur ces trois maladies, et afin de renforcer les systèmes de santé dans les pays pauvres.

« Nous sommes face à une opportunité historique. Les enfants doivent retourner à l'école, les adultes retourner au travail, et les économies doivent redémarrer. Si nous voulons y arriver, nous devons nous assurer maintenant que nous avons suffisamment d’argent pour stopper la pandémie. Autrement, nous continuerions de voter des programmes de relance financière qui ne sont rien de plus qu'un pansement sur une jambe de bois », explique Ulstein.

La semaine dernière, les dirigeants d'ACT-A (Norvège, Afrique du Sud, OMS et Commission européenne) ont envoyé une lettre à tous les pays du G20 pour exhorter ses membres à soutenir financièrement les efforts internationaux pour lutter contre la pandémie.