Travel and border information for Norway

Information in Norwegian / English

La Norvège va verser 530 millions NOK pour la réduction de la déforestation en Indonésie

Après 10 années de dur labeur, la déforestation en Indonésie décroît. Les émissions résultant de la déforestation et de la dégradation des forêts en Indonésie ont été plus faibles en 2016-2017 que durant la décennie précédente. En réponse, la Norvège versera jusqu'à 530 millions NOK (environ 56 millions de dollars) pour ces bons résultats. C'est la première fois que la Norvège verse un paiement pour les résultats de l'Indonésie en matière de réduction des émissions.

Cette année, la Norvège et l'Indonésie célèbrent 70 ans de coopération diplomatique. Depuis 2010, la Norvège et l'Indonésie coopèrent pour réduire les émissions indonésiennes résultant de la déforestation, de la dégradation des forêts et de la conversion des tourbières. Un tiers indépendant a vérifié les résultats de l'Indonésie pour l'année forestière 2016-17.

Le rapport confirme que l'Indonésie - qui abrite la troisième plus grande forêt tropicale au monde - a réduit ses émissions d'environ 17 millions de tonnes de CO2. Cela équivaut à un tiers de toutes les émissions annuelles de la Norvège.

Inédit

« C'est un moment révolutionnaire. L'Indonésie a entrepris un voyage remarquable, et les réformes des forêts et de l'utilisation des terres menées par le président Joko Widodo et le ministre de l'Environnement et des Forêts Siti Nurbaya donnent des résultats impressionnants », déclare le ministre norvégien du Climat et de l'Environnement, Sveinung Rotevatn.

« Ce sont de bonnes nouvelles pour l'Indonésie, pour le monde et pour notre partenariat. L'Indonésie est résolue à poursuivre ses efforts pour réduire encore la déforestation, et nous sommes ravis d'effectuer notre premier paiement basé sur ces résultats, et d'entrer dans une nouvelle phase de notre partenariat », ajoute le ministre.

Le décaissement est la première conséquence du fait que les deux pays ont achevé les deux premières phases de leur partenariat et sont entrés dans la phase axée sur les résultats, comme annoncé en 2019. Le calcul des résultats de l'Indonésie est basé sur des règles convenues d'un commun accord.

Des chiffres récemment publiés par le gouvernement indonésien indiquent que la déforestation est restée au même niveau ou en deçà en 2017-18 et 2018-19.

Encourageant

« C'est très encourageant. Ces chiffres, lorsqu’ils seront vérifiés, serviront de base à de nouveaux paiements axés sur les résultats de la Norvège à l'Indonésie, ce qui nous permettra - si l'Indonésie continue de tenir ses engagements au cours des prochaines années - de continuer d’honorer notre engagement de 6 milliards NOK depuis 2010, au travers de paiements axés sur les résultats », poursuit Rotevatn.

L'Indonésie travaille à finaliser la création du Fonds gouvernemental pour l'Environnement (BPDLH), qui sera le canal officiel de l'Indonésie pour recevoir ces paiements basés sur les résultats. Les décaissements complets auront lieu lorsque le Fonds deviendra opérationnel et qu'un accord de subvention sera signé, ce qui devrait avoir lieu cet automne.

L'Indonésie et la Norvège travaillent également en étroite collaboration pour convenir d'un cadre de collaboration continue au-delà de 2020 par le biais d'un addendum à leur Lettre d'intention de 2010, pour guider leur partenariat avec une ambition encore plus élevée durant la période de l'Accord de Paris.

Le paiement basé sur les résultats

La Norvège et les autres bailleurs de fonds peuvent récompenser le nombre maximal de réductions d'émissions indonésiennes de 11,2 millions de tonnes de CO2, après déduction de 35% de réserves pour l'incertitude, d'autres facteurs de risque et l'ambition propre de l'Indonésie, comme convenu entre les deux pays. Pour les résultats de l’année 2016-17, la Norvège versera un paiement basé sur les résultats pour tous les résultats disponibles. Le montant est de 5 USD par tonne de CO2 des émissions réduites, soit un total de 530 millions NOK (56 millions USD) pour l’Indonésie.

Lire plus