Travel and border information for Norway

Information in Norwegian / English

La Norvège soutient la réponse au Covid-19 du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge

Le Gouvernement norvégien alloue 30 millions NOK au Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et à la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) pour leur réponse humanitaire à la pandémie de Covid-19.

Le 15 avril dernier, la ministre norvégienne des Affaires étrangères Ine Eriksen Søreide a discuté des efforts humanitaires liés à la pandémie de coronavirus avec Peter Maurer, le président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR). La ministre des Affaires étrangères a annoncé la contribution de la Norvège de 30 millions NOK au Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, à répartir entre le CICR et les sociétés nationales.

Leur conversation a porté sur les personnes touchées par les conflits armés, car il est désormais particulièrement difficile de faire parvenir une aide humanitaire à ces groupes de personnes.

« Le mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge est un intervenant de première ligne dans de nombreux pays frappés par une crise, travaillant à lutter contre la pandémie, et le travail qu’il accomplit dans les zones de conflit est crucial. Il est important que la Norvège soutienne le travail qui est mené localement », déclare Mme Eriksen Søreide.

Le président du CICR Peter Maurer a expliqué comment le CICR ajuste sa réponse et met davantage l'accent sur sa réponse au Covid-19 dans un certain nombre de pays. Le CICR et la FICR ont lancé un appel pour le soutien à leur réponse au Covid-19, pour le CICR dans 36 pays, dont le Soudan du Sud, l'Afghanistan, le Yémen, la Syrie et l'Ukraine. Les efforts sont étroitement coordonnés avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et, le cas échéant, les autorités sanitaires locales.

« Il est important de poursuivre les efforts pour protéger les populations pendant la pandémie », ajoute la ministre des Affaires étrangères. « Nous apprécions particulièrement le travail du CICR pour renforcer la protection contre la violence sexuelle et sexiste (SGBV). Les efforts en santé mentale du Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge sont également importants. Les personnes vivant déjà dans des conditions difficiles pourraient avoir du mal à faire face à l'isolement et aux restrictions associées aux mesures de contrôle de l’infection. »

Avec la FICR et plus de 190 sociétés nationales, le CICR fait partie du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Les sociétés nationales jouent un rôle officiel dans la préparation et la réponse aux crises nationales. Le mouvement participe à toutes les phases des efforts humanitaires : prévention, réponse et reconstruction.

Le 25 mars dernier, la Norvège a également annoncé une contribution de 90 millions NOK à la réponse humanitaire mondiale des Nations Unies à la pandémie de coronavirus.

Communiqué de presse du Gouvernement norvégien daté du 15 avril 2020