Travel and border information for Norway

Information in Norwegian / English

La Norvège contribue au nouveau Fonds des Nations Unies pour la lutte contre le coronavirus

« Nous sommes ravis que les Nations Unies aient réagi si rapidement à notre proposition de créer un fonds mondial pour répondre à la pandémie de COVID-19. La Norvège fournit une première contribution de 150 millions NOK pour permettre aux travaux du fonds de démarrer le plus rapidement possible. Nous exhortons les autres pays à contribuer également », déclare la ministre des Affaires étrangères Ine Eriksen Søreide.

Aujourd'hui, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a annoncé la création du nouveau Fonds multipartenaires des Nations Unies dédié à la riposte au COVID-19 afin d'aider les pays à réagir à la pandémie de COVID-19, et de permettre un relèvement aussi rapide que possible une fois la crise terminée. La Norvège est un ardent défenseur de la création d'un tel fonds.

« Le nouveau fonds contribuera à assurer un effort international coordonné pour limiter les conséquences négatives à long terme de la pandémie de COVID-19. La Norvège fournit dès à présent une contribution initiale importante, et nous envisagerons de nouvelles contributions dans les temps à venir », ajoute le ministre du Développement international Dag-Inge Ulstein.

Les objectifs du fonds, tels qu'ils ont été identifiés par le Secrétaire général de l'ONU, M. Guterres, sont à la fois de permettre aux autorités des pays de faire face à l'urgence sanitaire, de réduire l'impact social et économique de la pandémie, et d'aider les pays dans la reprise qui suivra la crise. Le Secrétaire général a l’intention de faire de cet instrument un instrument de financement flexible qui permettra de répondre rapidement aux besoins de chaque pays. L’objectif de l’ONU est de mobiliser 1 milliard USD pour le fonds en 2020, et 2 milliards USD au total.

« L’ONU a un rôle de premier plan à jouer dans la réponse à la pandémie. Le nouveau fonds encouragera une réponse coordonnée des Nations Unies au niveau des pays, en soutien aux gouvernements nationaux. Il vise à répondre à des besoins à plus long terme ainsi qu'à fournir une aide d'urgence immédiate pour la mise en œuvre de mesures de riposte à la pandémie. Il est important de faire ce que nous pouvons pour permettre aux organisations des Nations Unies de mener à bien ce travail le plus efficacement possible », conclut Mme Eriksen Søreide.

Le fonds est conçu pour compléter le Plan global de réponse humanitaire des Nations Unies et le Plan stratégique de préparation et de riposte de l'OMS.

 

Communiqué de presse du Ministère norvégien des Affaires étrangères daté du 31 mars 2020