Travel and border information for Norway in Norwegian / English

Traveling to Norway? - Register your arrival in our traveler registry
(About the registry)

La Norvège augmente son soutien à la vaccination contre la COVID-19 en Syrie

« La Norvège reste profondément préoccupée par la situation humanitaire en Syrie, qui s'est encore détériorée pendant la pandémie de COVID-19. C'est la raison pour laquelle la Norvège verse à présent 20 millions de NOK à l'Organisation mondiale de la santé pour soutenir les efforts de vaccination et d'autres mesures de lutte contre la pandémie », déclare la ministre des Affaires étrangères, Ine Eriksen Søreide.

La Syrie a reçu des vaccins contre la COVID-19 dans le cadre de l'initiative mondiale de vaccination COVAX. L'Organisation mondiale de la santé et le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) aident les autorités syriennes à mettre en œuvre le programme de vaccination, en coopération avec Gavi, l'Alliance du vaccin. Les doses de vaccin seront distribuées dans toutes les régions de Syrie, y compris dans le nord-ouest du pays, de l'autre côté de la frontière avec la Turquie.

« Le conflit en Syrie a engendré l'une des pires crises humanitaires de notre époque : quelque 13,4 millions de personnes ont besoin d'aide humanitaire et de protection. En outre, il existe un besoin important de vaccins contre la COVID-19 en Syrie. Malgré cela, seuls 13 % des fonds nécessaires à la mise en œuvre du plan stratégique de préparation et d'intervention de l'OMS pour la Syrie ont été fournis », poursuit Mme Eriksen Søreide.

La Norvège est l'un des principaux donateurs aux efforts humanitaires en Syrie et dans les pays voisins. Elle a versé plus de 15 milliards de NOK au cours des dix années qu'a duré le conflit. La crise syrienne devient ainsi l’objet du plus grand effort humanitaire jamais entrepris par la Norvège. En 2021, la Norvège apportera un soutien d'au moins 1,6 milliard de NOK.

« Au cours de sa période de deux ans en tant que membre élu du Conseil de sécurité des Nations Unies, la Norvège, ainsi que l'Irlande, assume une responsabilité spéciale pour les questions humanitaires dans la crise syrienne. En tant que membre du Conseil de sécurité, nous nous efforcerons de faciliter un accès humanitaire sûr et sans entrave à travers la Syrie pour les Nations Unies et les organisations humanitaires », ajoute Mme Eriksen Søreide.

La situation en Syrie a été discutée lors d'une réunion de la coalition mondiale contre Daech à Rome le 28 juin, réunion à laquelle a participé la ministre norvégienne des Affaires étrangères.