Travel and border information for Norway

Information in Norwegian / English

La Norvège augmente de 2,2 milliards NOK son soutien au développement de vaccins

La Norvège augmente de 2,2 milliards NOK son soutien aux travaux de mise au point de vaccins contre le virus qui a provoqué la pandémie actuelle de COVID-19 et contre les épidémies futures.

Le financement est alloué à la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations (CEPI) pour son travail concernant le développement de vaccins. La décision aujourd’hui d’allouer 2,2 milliards NOK supplémentaires à la CEPI s’ajoute aux allocations annoncées précédemment, et qui totalisaient déjà 1,636 milliard NOK.

« En allouant des fonds de recherche à la CEPI, dans la création de laquelle la Norvège a joué un rôle clé, notre objectif est d'accélérer le développement d'un vaccin contre le coronavirus et de nous assurer que nous sommes prêts pour la prochaine pandémie », déclare la Première Ministre norvégienne Erna Solberg.

« La situation mondiale actuelle est extrêmement dramatique, et au cours des prochaines semaines et des prochains mois, nous nous attendons à ce qu’apparaissent clairement l’ampleur de la crise et les besoins des pays pauvres et vulnérables, qui ont des systèmes de santé fragiles. La Norvège a joué un rôle de premier plan dans la création de la CEPI, et elle a apporté des contributions substantielles à la coalition pendant plusieurs années », ajoute le ministre du Développement international Dag-Inge Ulstein.

La situation en Afrique est particulièrement préoccupante maintenant. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les pays africains ont une capacité limitée de dépistage des infections, et les établissements de santé qui fonctionnent bien et l'équipement de protection pour le personnel de santé en première ligne sont rares. Une épidémie majeure du virus sur le continent entraînerait des souffrances à une échelle catastrophique.

« Il est désormais essentiel que nous fassions notre possible pour permettre à la CEPI de développer le plus rapidement possible un vaccin contre le COVID-19. En plus de fournir cette allocation supplémentaire, les membres du gouvernement norvégien contactent également nos collègues d'autres pays pour mobiliser des fonds supplémentaires pour le travail de la CEPI pour sauver des vies », indique le ministre de la Santé Bent Høie.

La CEPI a annoncé qu'elle avait commencé à réaliser les tests cliniques d'un vaccin, et qu'elle avait deux autres candidats vaccins prêts à être testés. Si ces travaux sont fructueux, la CEPI pourrait disposer d’un vaccin prêt à être produit dans les 12 à 18 mois prochains.

« Le monde n’était clairement pas préparé à la crise que nous traversons actuellement. Les vaccins sont l'outil le plus important pour prévenir les pandémies. C'est le cas pour tout le monde, partout dans le monde. Nous devons maintenant veiller à ce que tous les vaccins développés, ainsi que les médicaments et le matériel de diagnostic, soient distribués équitablement, afin qu'ils atteignent également les pays les plus pauvres et les plus vulnérables du monde », conclut M. Ulstein.

 

 

À propos de la CEPI :

  • Nom complet : Coalition for Epidemic Preparedness Innovations (Coalition pour les Innovations en matière de Préparation aux Epidémies).
  • Créée en 2017 après la crise d’Ebola pour financer le développement de vaccins contre les maladies à potentiel épidémique. L'idée a été conçue en Norvège. La Norvège, l'Allemagne, le Japon, l'Inde, la Fondation Bill & Melinda Gates et le Wellcome Trust ont été des contributeurs clés à la création de la CEPI.
  • La Norvège a déjà promis 1,6 milliard NOK à la CEPI pour la période 2017-2025 (environ 140 millions €).
  • La Norvège augmente désormais son allocation à la CEPI de 2,2 milliards NOK sur une période de dix ans (environ 188 millions €).

 

Communiqué de presse du Ministère norvégien des Affaires étrangères daté du 27 mars 2020