Travel and border information for Norway

Information in Norwegian / English

La Norvège alloue 38,2 millions NOK supplémentaires aux efforts humanitaires

Le but de l’action humanitaire est de sauver des vies, de soulager la souffrance et de protéger la dignité humaine dans les crises humanitaires. La pandémie de coronavirus rend la situation encore plus difficile pour les personnes déjà vulnérables. Le Gouvernement norvégien a donc proposé d'augmenter le budget humanitaire de 38,2 millions NOK afin de relever les défis extraordinaires posés par la pandémie.

Cette allocation vient s'ajouter au budget humanitaire déjà record de 5,5 milliards NOK pour 2020.

Le financement sera utilisé pour garantir la poursuite des efforts humanitaires vitaux, car les organisations humanitaires sont désormais confrontées à des défis importants pour atteindre les personnes ayant besoin de protection et d'assistance humanitaire dans de nombreux pays. La fermeture des frontières et les difficultés de transport de marchandises et de personnel augmentent également les coûts pour les organisations humanitaires.

« Nous savons que la pandémie de coronavirus aggrave une situation déjà difficile pour les populations des pays affectés par les conflits et les crises. Notre soutien aidera les organisations humanitaires à répondre aux besoins humanitaires urgents tels que l'accès à la nourriture, à l'eau, aux abris et à l'éducation. Les groupes cibles sont les réfugiés, les personnes déplacées internes et d’autres groupes particulièrement vulnérables », déclare la ministre norvégienne des Affaires étrangères Ine Eriksen Søreide.

L’allocation norvégienne accrue ira principalement aux opérations de logistique humanitaire internationale du Programme Alimentaire Mondial.

« Le travail accompli par le Programme Alimentaire Mondial - en termes de transport de travailleurs humanitaires et de fournitures médicales et de secours d’urgence à l'intérieur des pays et entre les pays, et en créant des hôpitaux de campagne pour les travailleurs de la santé et les travailleurs humanitaires -, est crucial pour garantir que les acteurs humanitaires puissent maintenir une présence et continuer à fournir protection et assistance à ceux qui en ont le plus besoin. Cette partie de la réponse est encore gravement sous-financée malgré le fait que ce travail soit si vital pour toutes les organisations humanitaires », conclut Mme Søreide.

Communiqué de presse du Ministère norvégien des Affaires étrangères daté du 12 mai 2020