Travel and border information for Norway in Norwegian / English

Traveling to Norway? - Register your arrival in our traveler registry
(About the registry)

Augmentation du financement des efforts humanitaires mettant l'accent sur la protection et la sécurité alimentaire

« La Norvège augmente son soutien aux efforts visant à protéger les civils, à améliorer la sécurité alimentaire et à fournir une assistance humanitaire aux personnes déplacées dans les pays touchés par les crises et les conflits. Elle fournit ainsi un financement humanitaire record de 6,3 milliards de NOK », déclare la ministre des Affaires étrangères, Ine Eriksen Søreide.

La majeure partie du budget humanitaire de la Norvège pour 2021 est acheminée par l'intermédiaire des Nations Unies, du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et des organisations humanitaires norvégiennes. 

« Actuellement, de nombreux pays connaissent des crises complexes. La situation humanitaire peut changer très rapidement. Les effets combinés des conflits armés, de la pandémie de coronavirus, du changement climatique et de l'extrême pauvreté exacerbent les crises humanitaires. Il est vital pour la Norvège de travailler avec des organisations humanitaires flexibles qui comprennent les conditions locales », poursuit Mme Eriksen Søreide. 

Le nombre de personnes ayant besoin d'aide humanitaire et de protection dans le monde est plus élevé que jamais. Selon les estimations des Nations Unies, quelque 235 millions de personnes auront besoin d'une aide humanitaire en 2021. Cela représente une augmentation de 40 % par rapport à l'année dernière.

« Un nombre croissant de personnes n'ont pas assez de nourriture. Quelque 270 millions de personnes dans 79 pays sont aujourd'hui sur le point de basculer dans une crise de la faim ou y sont déjà confrontées, et les conflits armés en sont la cause principale. Dans le même temps, de plus en plus de personnes sont contraintes de fuir leur foyer, que ce soit en franchissant les frontières nationales ou dans leur propre pays. L'augmentation du financement de base des organisations humanitaires fournit à la fois prévisibilité et flexibilité à nos partenaires et contribue à promouvoir une réponse humanitaire plus efficace », ajoute Mme Eriksen Søreide.

Cette année, la Norvège a augmenté son soutien de base au Programme alimentaire mondial (PAM), le portant à 800 millions de NOK, ainsi qu’à l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), le portant à 680 millions de NOK. Il s'agit là d'augmentations extraordinaires du financement, allouées en réponse aux besoins croissants découlant de l'insécurité alimentaire et de l'augmentation des déplacements de population, qui sont la conséquence de la pandémie de coronavirus.

Depuis le début de l'année, la Norvège a versé 420 millions de NOK au Fonds central d'intervention d'urgence (CERF) des Nations Unies. La Norvège est l'un des principaux donateurs du CERF. Le CERF veille à ce que l'aide humanitaire parvienne rapidement aux personnes dans le besoin lorsque des crises apparaissent ou s'aggravent, et fournit des fonds pour les urgences sous-financées. En 2021, les fonds ont été alloués pour fournir une assistance alimentaire au Nigeria, au Sud-Soudan et à la République démocratique du Congo.  

La Norvège soutient également le travail effectué par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) pour protéger et aider les personnes vivant dans des pays touchés par les conflits. La Norvège a fourni 163 millions de NOK au CICR, notamment pour soutenir les efforts de l'organisation dans la lutte contre la violence sexuelle et sexiste (VSBG).  

La sécurité alimentaire et la protection des civils sont les questions humanitaires les plus urgentes en Syrie, au Yémen et au Soudan du Sud. Ce sont les pays qui ont reçu le plus d'aide humanitaire de la Norvège en 2021, tout comme ces dernières années. Jusqu'à présent, cette année, la Norvège a alloué 700 millions de NOK aux efforts humanitaires déployés en Syrie, 200 millions de NOK pour le Yémen et 166 millions de NOK pour le Sud-Soudan. Ces fonds sont acheminés par l'intermédiaire des Nations Unies, du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, ainsi que des organisations humanitaires norvégiennes. La Norvège apportera un soutien supplémentaire à la réponse humanitaire dans ces pays au cours de l'année.    

Les confinements durant la pandémie de coronavirus ont augmenté le risque de violence sexuelle et sexiste (VSBG). Cette année, la Norvège fournira au moins 310 millions de NOK aux efforts visant à renforcer la protection contre la violence sexuelle et sexiste et à l'accès aux services de santé sexuelle et génésique dans les crises humanitaires.  

La protection des civils contre les mines terrestres et autres explosifs est une autre priorité importante pour la Norvège. Cette année, la Norvège consacrera au moins 300 millions de NOK à l'action mondiale contre les mines.

« La Norvège continuera à jouer un rôle de premier plan dans les efforts humanitaires mondiaux, en tant que pays donateur et en tant qu'acteur humanitaire. Notre objectif global est de sauver des vies, d'alléger les souffrances et de protéger la dignité humaine dans les situations de conflit et de crise. Dans le même temps, nous continuerons à promouvoir l'innovation et une approche intégrée afin d'obtenir de meilleurs résultats avec les ressources existantes, et nous continuerons de contrer la tendance négative que nous observons, à savoir que de plus en plus de personnes sont piégées dans des crises humanitaires prolongées », conclut Mme Eriksen Søreide.

 

Faits et chiffres

  • 235 millions de personnes auront besoin d'une aide humanitaire en 2021. C'est 40 % de plus qu'en 2020.
  • Dans le monde, on compte plus de 26 millions de réfugiés et plus de 45 millions de personnes déplacées à l'intérieur de leur propre pays.
  • La Norvège fournit une aide humanitaire d'un montant record de 6,3 milliards de NOK, qui sera utilisée, entre autres, pour protéger les civils, améliorer la sécurité alimentaire et fournir une assistance aux personnes déplacées dans les pays touchés par les crises et les conflits.
  • La protection des civils est une question essentielle pour la Norvège. C'est également l'un des domaines thématiques prioritaires de la Norvège au sein du Conseil de sécurité des Nations Unies, où nous présidons actuellement le groupe de travail sur les enfants et les conflits armés.