Travel and border information for Norway in Norwegian / English

Traveling to Norway? - Register your arrival in our traveler registry
(About the registry)

Aider les pays à faible revenu à obtenir des doses de vaccin

La Norvège a décidé de transférer un plus grand nombre de ses options sur les doses de vaccin à l'initiative mondiale Covax. « La Norvège est approvisionnée en vaccins dans le cadre de son accord avec l'UE, et elle a estimé que ces options n'étaient pas pertinentes pour le marché norvégien. Notre contribution à Covax permettra de garantir que davantage d’agents de la santé et de personnes appartenant aux groupes à risque dans les pays à faible revenu puissent recevoir les vaccins contre la Covid-19 », déclare le ministre du Développement international, Dag-Inge Ulstein.

Les options pour les doses de vaccin fabriquées par Novavax et Janssen seront désormais transférées à Covax AMC (Covid-19 Vaccines Advance Market Commitment [la garantie de marché pour les vaccins Covid-19]). Le vaccin Novavax a été développé en collaboration avec la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations (Cepi) [Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies], et Janssen est une filiale de Johnson & Johnson. Ces deux vaccins peuvent être conservés à la température normale du réfrigérateur. Le Novavax n'a pas été approuvé par la Commission Européenne et il ne peut pas être utilisé en Norvège tant qu'il n'a pas reçu cette approbation, tandis que Johnson & Johnson a temporairement interrompu la distribution de son vaccin dans l'UE.

Les vaccins Novavax et Janssen sont tous deux inclus dans le portefeuille de candidats vaccins de l’UE contre la Covid-19. La Norvège a pris la décision de ne pas négocier d'accords séparés pour les mêmes vaccins, l'un par le biais de Covax et l'autre dans le cadre de la coopération avec l'UE, et nous avons donc choisi de renoncer à l'option d'acquérir ces doses de vaccin pour une utilisation en Norvège.

« Ces vaccins seront plus faciles à transporter, à stocker et à distribuer dans les pays à revenu intermédiaire et à faible revenu, où les infrastructures sont moins fiables. Nous sommes actuellement dans une phase où de nombreux pays occidentaux progressent rapidement dans la vaccination de leurs propres populations, tandis que les pays à faible revenu ne font que commencer. Il est urgent de garantir un déploiement plus équitable des vaccins, et le transfert d'options à Covax AMC peut y contribuer », poursuit M. Ulstein.

Le dispositif Covax a déjà distribué 38 millions de doses de vaccins à un total de 107 pays. La première des priorités est de vacciner les agents de santé et les personnes appartenant aux groupes à risque dans les pays à revenu intermédiaire et à faible revenu. Il appartient aux autorités nationales des pays bénéficiaires de décider de la façon dont ces vaccins doivent être utilisés.

« Les agents de santé sont particulièrement exposés aux infections, ce qui a des répercussions non seulement sur le traitement des patients Covid, mais aussi sur les soins prodigués aux jeunes enfants sous-alimentés ou aux femmes en couches. Il est essentiel de veiller à ce que les conditions de travail des agents de santé dans les hôpitaux soient sûres. Covax envoie maintenant des vaccins aux pays pauvres qui n'ont pas les moyens ou la capacité d'être compétitifs sur le marché des vaccins », ajoute M. Ulstein.

En novembre 2020, la Norvège a transféré à Covax des options portant sur 677 000 doses de vaccin fabriquées par AstraZeneca et Pfizer/BioNTech. La contribution de la Norvège a été financée dans le cadre du budget de l'aide au développement, dans le but de garantir l'accès des pays les plus pauvres aux vaccins. On ne sait pas encore combien de doses de vaccin seront fournies par les options Novavax et Jansen.

Covax AMC prévoit de fournir au moins 1,3 milliard de doses de vaccin à 92 pays à revenu intermédiaire ou à faible revenu d'ici à la fin 2021. Au total, la Norvège verse 1,3 milliard de NOK à Covax, ce qui devrait permettre de fournir plus de 25 millions de doses de vaccin. La Norvège a été l'un des premiers pays à contribuer à Covax AMC.

« La pandémie de Covid-19 est un problème mondial, qui requiert une solution mondiale. L'émergence de nouveaux variants démontre pourquoi il est si important d'assurer un accès rapide et équitable aux vaccins pour les populations des pays à faible revenu. À l'heure actuelle, le monde ne dispose pas de suffisamment de vaccins, et nous assistons à une répartition dangereusement inégale des vaccins disponibles. Il est dans notre intérêt de veiller à ce que les vaccins soient distribués à tous. La sécurité sanitaire nationale est inextricablement liée à la sécurité sanitaire mondiale », conclut M. Ulstein.