Changes in travel advice and border controls due to the corona virus

- Information in Norwegian

- Information in English

Stratégie numérique pour la politique norvégienne de développement

« La Banque mondiale a clairement indiqué que nous n'atteindrons pas les Objectifs de Développement Durable d'ici 2030 sans recourir aux nouvelles technologies dans la coopération au développement. C’est le point de départ pour la stratégie numérique de la politique de développement élaborée par le Gouvernement norvégien », a déclaré le ministre norvégien du Développement international, Nikolai Astrup.

Aujourd'hui, M. Astrup a lancé la toute première stratégie numérique pour la politique de développement norvégienne. L'objectif de cette stratégie est d'obtenir de meilleurs résultats et une aide au développement plus efficace grâce à l'utilisation systématique et ciblée des technologies numériques.

« La Norvège est l'une des sociétés les plus numérisées au monde, ce qui signifie que nous pouvons apporter une contribution importante dans ce domaine. Nous avons des communautés de recherche à la pointe, un large éventail de sociétés de TIC et de nombreux exemples de développement technologique réussi. Cependant, nous n’avons pas encore réussi à utiliser la technologie au profit des populations des pays les plus pauvres du monde. Le temps est venu d'utiliser les technologies numériques pour un développement meilleur et plus efficace pour les plus pauvres en ce monde », a poursuivi M. Astrup.

« L'objectif de la stratégie est de permettre à plus de personnes de vivre mieux et d'avoir la possibilité de réaliser leurs rêves. Si nous comprenons le potentiel inhérent aux nouvelles technologies, les pays en développement peuvent passer outre l’étape d’une infrastructure analogique coûteuse. Si nous voulons atteindre l'objectif de la stratégie, nous devons faire appel à l'expertise du secteur des entreprises, de la société civile et du monde universitaire norvégiens », toujours selon M. Astrup.

Les solutions numériques peuvent aider les pays pauvres à atteindre des niveaux de développement plus élevés et à atteindre plus facilement les Objectifs de Développement Durable d'ici 2030.

« Les technologies numériques peuvent faire une énorme différence dans la vie des plus pauvres. Par exemple, un enfant réfugié muni d'un téléphone portable peut apprendre à lire. Cependant, non seulement les nouvelles technologies offrent des opportunités aux pays en développement, mais elles offrent également des opportunités aux entreprises norvégiennes, qui sont bien placées pour être compétitives sur les nouveaux marchés émergents », a déclaré M. Astrup.

La stratégie met donc fortement l'accent sur la participation du secteur privé, du monde universitaire et de la société civile.

Un certain nombre d'acteurs norvégiens utilisent déjà les nouvelles technologies pour promouvoir le développement. Les données satellitaires sont utilisées pour surveiller la déforestation et les catastrophes naturelles. L’Institut Météorologique Norvégien aide les organisations sœurs des pays en développement à utiliser les données pour la prévision météorologique. Les services de prévision météorologique et les alertes d’inondation sur le site web yr.no peuvent être utilisés par les pays en développement. La société d'engrais Yara a des applications gratuites pour les agriculteurs qui souhaitent pouvoir détecter d'éventuelles carences en nutriments dans leurs cultures, et Telenor a utilisé la technologie mobile pour promouvoir le développement et offrir de nouvelles opportunités aux populations pauvres. Cependant, une approche cohérente de l’utilisation des technologies numériques dans les travaux de développement a jusqu’à présent fait défaut.

« J'ai hâte de coopérer avec les milieux norvégiens de la recherche pour traduire la stratégie en actions significatives pour les personnes qui en ont le plus besoin. La révolution technologique nous a offert de nombreuses opportunités nouvelles, et il est maintenant temps d'utiliser les nouvelles technologies pour obtenir de meilleurs résultats dans le domaine du développement international et une aide au développement plus efficace », a conclu M. Astrup.

Lien vers la stratégie (en norvégien uniquement)

Communiqué de presse du Ministère norvégien des Affaires étrangères daté du 13 août 2018.