Les élections législatives en Norvège - 11 septembre 2017

løv.jpg
Stortinget - le Parlement, à Oslo.

Les prochaines élections législatives norvégiennes se tiendront le 11 septembre 2017. Le Parlement a 169 sièges et un nouveau corps législatif sera élu pour un mandat de quatre ans. Il y a aujourd’hui 8 partis qui sont représentés au parlement. Les dernières élections législatives ont eu lieu le 9 septembre 2013 et ont porté au pouvoir le gouvernement conservateur de Mme Erna Solberg. Son gouvernement dirige actuellement la Norvège.

1. Le système politique en Norvège

Suivant la Constitution de 1814 la Norvège est une monarchie constitutionnelle avec un système de séparation des pouvoirs où le monarque est le chef symbolique du pouvoir exécutif. Ce pouvoir est en pratique dévolu à un premier ministre nommé par le monarque mais qui doit avoir le soutien du Parlement, envers lequel son gouvernement est responsable. La séparation des pouvoirs distingue les trois fonctions principales au sein de l’Etat : le pouvoir législatif (parlement), le pouvoir exécutif (le gouvernement) et le pouvoir judiciaire.

Les élections législatives sont organisées tous les quatre ans. Le Storting, le Parlement norvégien, ne peut pas être dissous. Par conséquent il n’est pas possible de tenir de nouvelles élections en cours de mandat. Il n’existe donc pas d’élections partielles.

Tout citoyen norvégien âgé d’au moins 18 ans dans le courant de l’année où se tiennent les élections possède le droit de vote. Les membres du Parlement sont élus au suffrage universel direct. À quelques exceptions, toute personne ayant le droit de vote et ayant vécu en Norvège les 10 dernières années précédant les élections sont éligibles aux élections législatives.

Depuis la Seconde guerre mondiale le taux de participation aux élections législatives se situe aux alentours de 80 %.

     1.a.      Le Storting

Le Storting est l'unique chambre du Parlement norvégien et est composé de 169 membres élus pour un mandat de 4 ans. Les membres représentent la population des 19 départements. Le Storting exerce le pouvoir législatif (adoption de lois et budget de l’Etat) et le contrôle de l'action gouvernementale.

     1.b.       le Sámediggi

De plus, il existe un parlement consultatif same (lapon) de Norvège, ou le Sámediggi en same, qui est une assemblée élue indépendamment et mise en place pour représenter et traiter des affaires concernant le peuple same en Norvège. Le Sámediggi est renouvelé tous les quatre ans, à l’occasion des élections législatives norvégiennes. 39 représentants siègent au parlement consultatif same, qui par ailleurs gère son propre budget octroyé par les autorités centrales.

2. Comment sont élus les gouvernements norvégiens ?

     2.a.      Représentation proportionnelle

Le système électoral norvégien repose sur les principes du scrutin direct et de la représentation proportionnelle dans les circonscriptions électorales multipartites. Le scrutin direct implique que les électeurs choisissent de façon directe la ou les personnes, ou le parti politique, qu'ils souhaitent voir élus à travers de listes électorales. La représentation proportionnelle signifie que le nombre de sièges détenus par un parti est, dans la mesure du possible, directement proportionnel au nombre total de votes remportés par chaque parti dans une circonscription donnée.

Un gouvernement peut être remplacé en dehors du cadre d’élections législatives – par exemple dans le cas où le Storting présente une motion de censure.

Un gouvernement peut détenir la majorité au Storting (gouvernement majoritaire) ou être dans une situation où il est représenté par une minorité au Storting (gouvernement minoritaire). Dans ce dernier cas, le gouvernement doit faire appel au soutien d’autres partis au cas par cas pour pouvoir faire passer ses projets, lois ou budgets au Parlement. Un gouvernement peut être composé de membres d’un même parti ou de partis différents (gouvernement de coalition). Historiquement les gouvernements minoritaires ont dominé en Norvège. Depuis la deuxième guerre mondiale il y a seulement eu 10 ans de gouvernements majoritaires.

     2.b.      Circonscriptions électorales

Il existe en Norvège 19 circonscriptions représentant les 19 départements. Ceux-ci sont divisés en districts de scrutin où se déroule le vote. La taille et la population des 19 départements déterminent le nombre de représentants de chaque circonscription au Storting.

Les 169 représentants comptent 150 sièges tenus par les élus des départements et 19 sièges pour égaliser les écarts entre le nombre de votes gagnés et le nombre de sièges au Storting. Un parti doit avoir obtenu un minimum de 4 % aux élections pour pouvoir avoir un siège au Parlement.

3. Les partis politiques représentés au Storting aujourd’hui (août 2017)

     •Arbeiderpartiet (Parti travailliste)
     ◦Parti social-démocrate.
     ◦Premier parti de l’opposition.
     ◦Dirigé par M Jonas Gahr Støre (ancien ministre des Affaires étrangères puis de la Santé) depuis 2014.
     ◦Sièges sortants : 55.  

     •Høyre (Parti conservateur)
    
◦Parti (centre)-droit suivant le conservatisme libéral.
     ◦Parti dirigeant du gouvernement actuel.
     ◦Dirigé par Mme Erna Solberg, actuelle première ministre, depuis 2004. 
     ◦Sièges sortants : 48.  

     •Fremskrittspartiet (Parti du progrès)
     ◦Parti le plus à droite parmi les partis représentés au Parlement. Libéral sur le plan économique et conservateur sur le plan social.
     ◦Deuxième parti du gouvernement.
     ◦Dirigé par Mme Siv Jensen, actuelle ministre des finances, depuis 2006.
     ◦Sièges sortants : 29.

     •Kristelig Folkeparti (Parti populaire chrétien)
     ◦Parti centriste basé sur des valeurs chrétiennes démocratiques.
     ◦Parti de soutien au gouvernement actuel.
     ◦Dirigé par M. Knut Arild Hareide depuis 2011.
     ◦Sièges sortants : 10.  

     •Venstre (Parti libéral)
     ◦Parti libéral et social-libéral.
     ◦Parti de soutien au gouvernement actuel.
     ◦Dirigé par Mme Trine Skei-Grande, depuis 2010.
     ◦Sièges sortants : 9.  

     •Miljøpartiet De Grønne (Le parti de l’environnement - Les Verts) 
     ◦Parti écologiste.
     ◦Représentation au parlement depuis 2013.
     ◦Siège sortant : 1.  

     •Senterpartiet (Parti du centre)
    
◦Parti agrarien et centriste.
     ◦Dirigé par M. Trygve Slagsvold Vedum depuis 2014.
     ◦Sièges sortants : 10.  

     •Sosialistisk Venstreparti (Parti socialiste de gauche)
     ◦Dirigé par M. Audun Lysbakken depuis 2012. 
     ◦Sièges sortants : 7.