Changes in travel advice and border controls due to the corona virus

- Information in Norwegian

- Information in English

Les efforts de paix et de réconciliation de la Norvège doivent être intensifiés

« L'engagement norvégien dans le travail de paix et de réconciliation est plus important que jamais, et le Gouvernement propose d'intensifier ces efforts en 2018. Dans le même temps, nous avons l'intention d'accroître notre soutien à la mise en œuvre de l'accord de paix colombien », déclare le ministre de Affaires étrangères Børge Brende.

La résolution des conflits et les contributions à la réconciliation sont des éléments clés de la politique de développement de la Norvège. La Norvège est actuellement engagée dans un certain nombre d'initiatives et de processus, par exemple au Moyen-Orient, dans la Corne de l'Afrique, en Afghanistan et aux Philippines. Avec l'augmentation proposée de NOK 20 millions (env. € 2,1 millions), le soutien global au travail dans le domaine de la paix, de la réconciliation et de la démocratie s'élèvera à NOK 436 millions (env. € 46,7 millions).

La Norvège a joué un rôle clé en tant que facilitateur de l'accord de paix entre le Gouvernement colombien et les guérilleros des Farc-EP. La Norvège agit également comme facilitateur dans les négociations en cours entre le Gouvernement colombien et les guérillas de l'ELN. Les parties ont convenu d'un cessez-le-feu bilatéral temporaire en septembre de cette année.

« Dans les mois à venir, il sera essentiel d’assurer que l'accord de paix avec les Farc soit mis en œuvre, que les anciens soldats des Farc soient réintégrés dans la société colombienne et qu'un accord soit conclu entre le Gouvernement colombien et l'ELN. Ce seront également les principales priorités des efforts de la Norvège », conclut M. Brende.

La Norvège a fourni un soutien financier substantiel au processus de paix en Colombie, et le Gouvernement propose d'augmenter de NOK 50 millions en 2018 (env. € 5,3 millions) le soutien à la mise en œuvre de l'accord de paix. Selon cette proposition, le financement proviendra de l'allocation régionale pour l'Amérique latine.

Communiqué de presse du Ministère norvégien des Affaires Étrangères daté du 12 octobre 2017.