Travel and border information for Norway

Information in Norwegian / English

Lancement du Panel de haut niveau sur la construction d'une économie maritime durable

La population mondiale comptera près de 10 milliards d’individus en 2050. Pour répondre aux besoins d'une population croissante, une plus grande part de notre nourriture, de notre énergie, de nos médicaments, de nos minéraux et de nos transports devra provenir des océans. Parallèlement à cela, une croissance durable dans les industries maritimes mondiales est nécessaire pour créer des emplois, des revenus et un développement économique et social.

Pour faire avancer ce programme politique crucial, la Première Ministre norvégienne, Erna Solberg, prend l'initiative de créer un Panel international de haut niveau sur la construction d'une économie maritime durable.

L'objectif est d'accroître la compréhension internationale quant à la façon dont l'utilisation durable des océans - et l'économie maritime - peut jouer un rôle clé pour répondre aux besoins du monde les plus vitaux dans les années à venir.

L'ambition est d'apporter une contribution significative à la réalisation des Objectifs de Développement Durable des Nations Unies.

La Première Ministre Solberg a invité un certain nombre de ses collègues d'autres États côtiers de diverses régions du monde à participer au Panel. Les Palaos et le Portugal ont déjà accepté l'invitation. Le Panel coopérera étroitement avec l'ONU et l'Envoyé Spécial des Nations Unies pour l'Océan, Peter Thomson, qui vient de lancer l'importante initiative Friends of Ocean Action. Des acteurs clés de la société civile et des représentants des industries maritimes apporteront leur contribution et leurs conseils. De plus, un groupe d'experts fournira des rapports scientifiques au Panel.

La Conférence Our Ocean de 2019, qui sera accueillie par la Norvège, sera une étape importante pour le Panel, comme le sera également une deuxième conférence des Nations Unies sur les océans en 2020. Le Panel de haut niveau présentera son rapport final la même année.

Il est crucial que les nations côtières et maritimes travaillent ensemble pour mettre en évidence l'énorme potentiel que l’on peut trouver dans la construction d'une économie maritime durable. La Première Ministre souhaite que le Panel travaille de façon ouverte et transparente, et qu'il engage un débat bien au-delà du Panel lui-même. Cela permettrait également de promouvoir un dialogue politique mondial - nécessaire depuis fort longtemps - sur la façon dont nous pouvons garantir des océans sains et riches pour l'avenir.

Le développement de l'économie bleue et l'utilisation durable des océans font partie intégrante de notre politique étrangère et de notre politique de développement. Notre politique se concentre sur trois domaines prioritaires : l'utilisation durable et la création de valeur, des océans propres et sains, ainsi que le rôle de l'économie bleue dans la politique de développement.

La prospérité de la Norvège dépend de l'utilisation durable des océans. Nous demeurons à l'avant-garde sur le plan international dans les secteurs du transport maritime, du pétrole et du gaz offshore, ainsi que de la pêche et de l'aquaculture. Nous avons une vaste expérience de la gestion des écosystèmes marins et nous avons des normes environnementales strictes. La connaissance fondée sur la recherche et le développement technologique sont d'une importance capitale dans ce contexte.

L'engagement de la Norvège à l'égard des problèmes maritimes internationaux

Assurer des océans propres et sains est une priorité clé. Sur la base d'une proposition norvégienne, l'Assemblée des Nations Unies pour l'Environnement a adopté en décembre 2017 une vision pour zéro déchet plastique dans les océans.

La Norvège a lancé un programme de NOK 150 millions (env. € 15, 5 millions) visant à lutter contre les déchets marins et les microplastiques dans les océans dans les pays en développement. Initialement, le programme se concentrera sur l'Asie du Sud-Est, qui est la région où le problème est le plus aigu.

Grâce au programme Fish for development, la Norvège contribue au renforcement des capacités en matière de pêche et d'aquaculture dans de nombreux pays en développement. Un tout nouveau navire de recherche - Dr. Fridtjof Nansen - financé par la Norvège, effectue des évaluations de stocks et d'autres types de recherche au profit des pays en développement.

La Norvège accueillera la sixième conférence Our Ocean en 2019. Il y a un élan mondial pour l'utilisation durable et la conservation des océans. D’ici la conférence de 2019, la Norvège a l'intention de bénéficier des connaissances générées par les nombreuses initiatives liées aux océans qui sont actuellement en cours.

La Convention des Nations Unies sur le Droit de la Mer (UNCLOS) est essentielle pour la gestion durable de l'environnement marin. Conformément à l’UNCLOS, la Norvège continuera de travailler pour que les organisations et les mécanismes régionaux soient la première option en matière de gestion et de protection des ressources marines.