Travel and border information for Norway

Information in Norwegian / English

La Norvège versera € 42,5 millions au Fonds Central d'Intervention d'Urgence des Nations Unies en 2018

« La Norvège augmentera sa contribution au Fonds Central d'Intervention d’Urgence (CERF), passant ainsi de € 38,5 à € 42,5 millions par an pour les quatre prochaines années. Cela signifiera une plus grande prévisibilité pour nos partenaires humanitaires et une aide humanitaire plus efficace », déclare la ministre des Affaires étrangères Ine Eriksen Søreide.

La contribution de la Norvège pour 2018 a été annoncée lors d'une conférence des donateurs des Nations Unies le 8 décembre. Pour la première fois, la Norvège s'est engagée à fournir un soutien pour une période de quatre ans, soutien soumis au consentement du Storting.

Les besoins humanitaires sont maintenant plus grands que jamais. Selon les estimations de l'ONU, 136 millions de personnes dans 25 pays ont besoin d'aide humanitaire et de protection en raison de conflits et de catastrophes naturelles.

« Les nombreuses crises humanitaires à grande échelle et prolongées signifient que l'ONU a besoin d'un solide fonds d'intervention d'urgence. La Norvège a été l'un des principaux contributeurs depuis la création du CERF en 2006. Nous répondons maintenant à l'appel du Secrétaire général des Nations Unies pour des contributions encore plus importantes, au fur et à mesure que les besoins augmentent », poursuit Mme Eriksen Søreide.

L'ONU demande € 19 milliards pour l’aide humanitaire en 2018. Le CERF est un élément important de la réponse internationale de premier niveau aux crises humanitaires. Les fonds du CERF sont acheminés par l'intermédiaire de diverses organisations des Nations Unies à des partenaires humanitaires sur le terrain.

« Les efforts coordonnés par l'ONU aident à sauver des vies chaque jour. Cette année, le soutien rapide du CERF a aidé à prévenir et à réduire les crises alimentaires au Soudan du Sud, en Somalie, au Yémen, au nord-est du Nigeria et dans la région du lac Tchad », conclut Mme Eriksen Søreide.

Cette année, les fonds du CERF ont, entre autres, contribué à assurer l'accès à des services de santé essentiels pour 20 millions de personnes, et contribué à assurer l’accès à des installations d'eau potable et d'assainissement pour 13 millions de personnes. Les femmes et les enfants sont les principaux bénéficiaires de l'aide à travers le CERF.

Communiqué de presse du Ministère norvégien des Affaires étrangères daté du 8 décembre 2017.