Travel and border information for Norway

Information in Norwegian / English

La Norvège soutient le renforcement des capacités civiles pour la Force du Sahel

Ce soutien de NOK 15 millions ira à une contribution civile à la force conjointe des pays du Sahel, en mettant l'accent sur le renforcement des capacités dans le droit humanitaire et les droits de l'homme. « La situation s’est dégradée dans la région vulnérable du Sahel depuis la crise du Mali en 2012. L'instabilité et le terrorisme entravent le développement à long terme et privent la population de toute une région de meilleures opportunités pour l'avenir. Le gouvernement a intensifié ses efforts dans les États vulnérables, et nous augmentons à présent le soutien à la région de NOK 15 millions supplémentaires, le portant à environ NOK 455 millions », déclare la ministre des Affaires étrangères Ine Eriksen Søreide.

Le ministre des Affaires étrangères participe aujourd’hui à une conférence de haut niveau pour le Sahel à Bruxelles, dont l'objectif est de mobiliser des ressources financières et matérielles pour la coopération des pays du Sahel pour la sécurité et le développement. Les cinq pays que sont le Mali, la Mauritanie, le Burkina Faso, le Niger et le Tchad (G5 Sahel) sont les hôtes de la conférence, avec l'UE, l'ONU et l'UA.

« Je suis heureuse de voir le large soutien international à la coopération des pays du G5. Si l’on veut venir à bout des défis transfrontaliers que sont le terrorisme, l'extrémisme violent et le crime organisé, il faut des efforts bien coordonnés dans la région. Dans le même temps, il est crucial que les parties mettent en œuvre et respectent l'accord de paix pour le Mali signé en 2015 », ajoute la ministre des Affaires étrangères.

La Norvège est très engagée dans la région du Sahel et contribue à la stabilisation et au développement au travers de contributions financières et militaires à l'opération de maintien de la paix des Nations Unies au Mali (Minusma), de la coopération au développement bilatérale et multilatérale, et de l'aide humanitaire.

Les cinq pays du Sahel ont mis en place une opération conjointe de sécurité au Sahel (la Force conjointe du G5 Sahel). La contribution annoncée lors de la conférence d'aujourd'hui ira aux parties civiles de l'opération, telles que la formation au droit humanitaire et aux droits de l'homme pour les troupes du G5, et les mesures visant à instaurer la confiance entre les troupes et les populations locales.

Plus tôt cette année a été ouverte l'ambassade de Norvège à Bamako. L'ambassade est en charge de la coopération avec le Mali, la Mauritanie, le Burkina Faso, le Niger et le Tchad.

La Norvège s'est engagée au Mali depuis la sécheresse des années 1980. Une vaste coopération avec la société civile norvégienne et des partenaires internationaux a dès lors été établie pour prévenir la faim, la pauvreté et les conflits dans la région. L'engagement a ensuite été élargi et il comprend aujourd'hui des efforts en matière d'éducation, de paix et de réconciliation, et de soutien pour la stabilisation et la démocratie. La participation de la Norvège à l'opération de l'ONU Minusma a renforcé les efforts du gouvernement pour la paix dans la région.

Avec cette nouvelle contribution de NOK 15 millions (env. EUR 1,5 million), le soutien de la Norvège à la région du Sahel est porté à environ NOK 455 millions en 2018 (env. EUR 46,5 millions). Cela représente une augmentation totale de NOK 130 millions (env. EUR 13 millions) par rapport à 2017. S’y ajoutent la contribution de la Norvège à l'opération Minusma au Mali et le soutien de la Norvège aux zones situées autour du lac Tchad. Le soutien total pour la région du lac Tchad en 2017 était d'environ NOK 700 millions (env. EUR 72 millions) et devrait rester à un niveau élevé également en 2018.

En 2017, le gouvernement a présenté une stratégie pour les efforts norvégiens dans les États vulnérables. Lire plus sur cette stratégie en cliquant ici.

Communiqué de presse du Ministère norvégien des Affaires étrangères daté du 23 février 2018