Travel and border information for Norway

Information in Norwegian / English

La Norvège fournira NOK 130 millions supplémentaires pour la lutte contre les déchets marins

« La Norvège joue un rôle de premier plan dans l'effort mondial visant à éliminer les déchets marins. Le Gouvernement propose d'augmenter de NOK 130 millions en 2018 le financement du programme de développement de la Norvège pour lutter contre les déchets marins. Ce programme est un élément clé de l'intérêt général du Gouvernement pour les océans et une contribution importante aux efforts mondiaux pour des océans propres et sains », déclare le ministre du Développement international Nikolai Astrup.

Les déchets plastiques marins sont l'un des problèmes environnementaux les plus graves aujourd'hui. Chaque année, environ huit millions de tonnes de déchets plastiques pénètrent dans les océans du monde. Ce volume devrait doubler d'ici 2030 et quadrupler d'ici 2050. Environ 80 à 90% des déchets proviennent de la terre. Dans de nombreux pays en développement, en particulier ceux qui connaissent une croissance économique rapide, les quantités de déchets augmentent, mais il n'existe pas de systèmes appropriés de gestion des déchets qui puissent empêcher les déchets plastiques de se retrouver dans la mer.

« À moins que le monde ne change de cap, il y a un risque qu'il y ait plus de plastique que de poissons dans la mer dans 30 ans. Notre programme de développement est une contribution essentielle aux efforts visant à empêcher les plastiques et autres déchets provenant des pays en développement de se retrouver dans la mer », ajoute M. Astrup.

Dans le budget révisé de 2018, le Gouvernement propose une augmentation de NOK 130 millions (env. EUR 13,5 millions) du financement pour le programme de développement de la lutte contre les déchets marins. Cela va presque doubler l'allocation au programme, la portant ainsi à NOK 280 millions en 2018 (env. EUR 29 millions).

« Jouer un rôle de premier plan dans ce domaine signifie également persuader les autres de suivre. Dans le cadre du programme de développement, le Gouvernement a donc pris l'initiative de créer un fonds fiduciaire multidonateurs au sein de la Banque mondiale pour lutter contre les déchets marins. Ce fonds soutiendra le développement de systèmes de gestion durable des déchets dans les pays en développement. J'ai parlé à la Banque mondiale et à des donateurs potentiels, à d'autres pays ainsi qu’à des entreprises privées, au sujet du fonds. Jusqu'à présent, les réponses ont été positives », poursuit M. Astrup.

En plus d’éviter les déchets grâce à une gestion saine et durable des déchets, le programme permettra le transfert de connaissances sur les déchets marins et de faciliter des programmes efficaces de nettoyage et de récupération des déchets.

« L'augmentation du financement gouvernemental pour des mers propres et saines est une contribution importante de la Norvège aux efforts visant à atteindre les Objectifs de développement durable d'ici 2030 », conclut M. Astrup.

Communiqué de presse du Ministère norvégien des Affaires étrangères daté du 15 mai 2018.