Travel and border information for Norway

Information in Norwegian / English

La Norvège augmente son soutien au déminage en Irak et en Syrie

« Le déminage est crucial pour prévenir la perte de vies civiles, assurer l'accès à l'aide d'urgence et permettre à des centaines de milliers de déplacés internes de rentrer chez eux en toute sécurité. C’est la raison pour laquelle nous augmentons à présent notre soutien au déminage en Irak et en Syrie », déclare la ministre norvégienne des Affaires étrangères Ine Eriksen Søreide.

L'EI a enterré un grand nombre de mines et d'explosifs dans les zones qu'ils contrôlaient auparavant. Ces explosifs constituent une énorme menace pour les civils. Dans ce contexte, la Norvège a augmenté son soutien au déminage en Irak et en Syrie, de NOK 110 millions en 2017 (env. EUR 11,5 millions) à NOK 154 millions en 2018 (plus de EUR 16 millions).

L'été dernier, la ville de Mossoul en Irak a été libérée de l’EI, et à l'automne dernier, la coalition mondiale a libéré la ville de Raqqa, ancienne « capitale » de l’EI en Syrie. Selon l'ONU, le nombre de mines terrestres et de munitions non explosées en Irak et en Syrie est extrême, causant 50 à 70 victimes par semaine dans la seule ville de Raqqa.

« La souffrance humaine causée par ces explosifs doit cesser. La situation à Raqqa et à Mossoul est particulièrement grave. Une part substantielle du soutien de la Norvège pour le déminage est acheminée vers ces deux villes », ajoute Mme Eriksen Søreide.

La Norvège est l'un des cinq plus grands bailleurs en termes d’efforts internationaux entrepris pour le déminage. En 2017, la Norvège a fourni un total de NOK 312 millions (près de EUR 33 millions) pour ce travail. Les activités soutenues par la Norvège comprennent la cartographie des zones dangereuses, la formation de la population locale à la gestion des risques, et l'élimination des mines terrestres et des munitions non explosées afin que les terres et les bâtiments puissent être utilisés à nouveau.