Travel and border information for Norway

Information in Norwegian / English

La Norvège augmente l'aide humanitaire pour la crise des Rohingyas

« La situation dans les camps de réfugiés surpeuplés au Bangladesh est terrible. La Norvège fournit à présent NOK 25 millions supplémentaires (env. € 2,6 millions) pour les efforts humanitaires visant à soulager la crise des Rohingyas », déclare la ministre des Affaires étrangères Ine Eriksen Søreide.

Plus de 582 000 personnes ont fui l'État de Rakhine au Myanmar, et se sont réfugiés au Bangladesh en moins de deux mois, pour la plupart des femmes et des enfants de la minorité musulmane Rohingya. La Norvège a annoncé une allocation supplémentaire pour les camps de réfugiés lors d'une conférence des donateurs pour la crise des réfugiés Rohingyas qui avait lieu lundi 23 octobre à Genève. La conférence était organisée par l'ONU et co-organisée par l'UE et le Koweït. A ce jour, la Norvège a fourni un soutien humanitaire de NOK 80 millions (env. € 8,4 millions) pour l’Etat de Rakhine et le Bangladesh.

« Les Rohingyas au Myanmar et ceux qui ont cherché refuge au Bangladesh ont un besoin aigu de protection et d'aide humanitaire. Leurs droits humains fondamentaux doivent être respectés, et ils ont besoin d'une solution durable en ce qui concerne la question de la citoyenneté. C'est principalement la responsabilité des autorités du Myanmar. La Norvège a un large engagement dans le pays, et nous continuerons de faire entendre clairement notre point de vue sur ces questions dans notre dialogue avec les autorités du Myanmar », poursuit Mme Ine Eriksen Søreide.

Mme Søreide a réitéré les appels de la Norvège aux autorités du Myanmar pour permettre aux organisations humanitaires internationales l'accès aux zones les plus touchées de Rakhine afin qu'elles puissent fournir de l'aide à la population civile.

Plus de 800 000 réfugiés vivent actuellement sur une petite bande de terre dans la ville de Cox's Bazar au Bangladesh. Selon l'ONU, il y a un besoin immense et urgent pour le logement, les services de santé, la protection, l'eau et l'accès aux installations sanitaires. Cette bande de terre et les ressources disponibles sont soumises à une grande pression, et cela a également un impact considérable sur la population locale. Les organisations humanitaires redoublent d’efforts, mais les besoins croissants outrepassent les ressources. L'ONU et ses partenaires ont lancé un Plan d'Action Conjoint pour l'effort humanitaire. Le plan prévoit $ 434 millions (env. € 368,8 millions) pour répondre aux besoins vitaux de 1,2 million de personnes - réfugiés et pauvres dans leurs communautés d'accueil au Bangladesh - sur une période de six mois.