Changes in travel advice and border controls due to the corona virus

- Information in Norwegian

- Information in English

La Norvège alloue 1,6 milliards de couronnes sur trois ans au Nigéria et à la région du Lac Tchad

Le Ministre norvégien des Affaires étrangères, Monsieur Børge Brende, annonce aujourd’hui l’affectation de 729 millions en 2017 à l’aide en faveur du nord-ouest du Nigéria et des pays du pourtour du Lac Tchad, frappés à la fois par la guérilla de Boko Haram, la pauvreté, un retard en termes de développement sociétal et des changements climatiques.

« Il est urgent de faire barrage à cette crise qui se répand dans une zone où vivent 26 millions de personnes, menaçant l’ensemble de la région. Si nous ne prenons pas dès aujourd’hui des mesures drastiques, la situation ne pourra qu’empirer, avec les conséquences que l’on imagine. Le gouvernement propose donc de s’engager financièrement sur trois ans à hauteur de 1,6 milliards pour la période 2017-2019 », a déclaré M. Brende.

Le ministre inaugurait aujourd’hui même, à Oslo, la Conférence internationale des donateurs pour le Nigéria et la région du Lac Tchad, où se pressent 11 millions de personnes en détresse.

Sur la somme allouée par la Norvège pour 2017, 150 millions seront affectés à l’aide alimentaire, à la protection des réfugiés et autres efforts répondant à des besoins vitaux. Cette aide sera acheminée par les canaux des Nations Unies, de l’OIM, du CICR et d’organisations bénévoles norvégiennes qui œuvrent dans le nord-ouest nigérian et les autres pays concernés – Niger, Cameroun et Tchad.

« Par-delà cette aide d’urgence, il est capital de procéder sur plusieurs années à des mesures de développement dont la nécessité est aujourd’hui criante. Il s’agit de zones où les infrastructures de base en matière sanitaire et scolaire sont quasiment inexistantes. La Norvège y participera à travers une coopération d’ores et déjà mise en place avec le Nigéria et le Niger, et en soutenant spécifiquement les secteurs de l’éducation et de la santé, au Tchad et au Cameroun, par le biais de dispositifs multilatéraux et d’organisations de la société civile », a expliqué M. Brende.

« La communauté internationale représentée aujourd’hui à Oslo, vient d’adresser une promesse aux populations présentes dans les zones touchées. Il s’agit de sauver des vies et d’assurer l’avenir de plusieurs millions de personnes. Les Nations Unies vont à présent veiller à ce que ces fonds soient effectivement débloqués comme les donateurs s’y sont engagés, et utilisés de manière conforme aux programmes humanitaires. D’autres efforts seront nécessaires à terme pour que tous les individus concernés puissent tous recevoir la nourriture, les soins et le logement dont ils ont besoin, ainsi qu’une aide sur plusieurs années, notamment en matière de sécurité alimentaire et de formation. »

Le Ministre des Affaires étrangères a également souligné que les pays concernés avaient eux-mêmes pour responsabilité de fournir à leurs propres populations la sécurité et un certain nombre de services de base, point qu’il n’a pas manqué d’évoquer lors des entrevues avec ses homologues.

La Conférence des donateurs, organisée avec le Nigéria, l’Allemagne et les Nations Unies, a réuni quelque 170 participants représentant 40 pays et organisations.

Pour plus d’informations, consulter le site de la conférence : http://oslohumanitarianconference2017.org/welcome1.cfm

Photos de presse consultables sur : https://www.flickr.com/photos/utenriksdept/albums/72157676724013684