Changes in travel advice and border controls due to the corona virus

- Information in Norwegian

- Information in English

Considérations climatiques dans la gestion de fonds

La Première Ministre norvégienne Erna Solberg a participé aujourd'hui à la table ronde qui s’est tenue à Paris sur la façon dont les considérations climatiques peuvent être intégrées dans la gestion des fonds à long terme.

« La France et la Norvège ont des ambitions climatiques élevées, et nous souhaitons coopérer davantage afin de soutenir les objectifs de développement durable des Nations Unies et la mise en œuvre de l'Accord de Paris. L’engagement d'Emmanuel Macron est donc très important », déclare la Première Ministre norvégienne Erna Solberg.

Dans le cadre du Sommet climat qui a eu lieu en décembre 2017, le Président français Emmanuel Macron a pris l’initiative pour qu’un groupe de fonds souverains élaborent un cadre au sein duquel les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) peuvent être intégrés dans la gestion des fonds. Le Fonds de Pension norvégien (SPU) est invité à participer au groupe de travail, en collaboration avec les dirigeants de cinq des plus grands fonds d’investissement au monde. Le groupe de travail a présenté aujourd’hui ce cadre au Président Macron.

« Le cadre peut contribuer à une meilleure connaissance des impacts financiers liés aux changements climatiques. Le cadre peut également aider les investisseurs à prendre en compte ces conditions de manière cohérente et systématique dans leur gestion », ajoute la Première Ministre norvégienne.

Le groupe de travail était composé de représentants de fonds d'investissement au Qatar, en Arabie Saoudite, au Koweït, aux Emirats Arabes Unis, en Nouvelle-Zélande et en Norvège. C'est le directeur du SPU, Yngve Slyngstad, qui a présenté le cadre.

« Les efforts de la Norvège dans le groupe de travail et dans la mise au point de ces lignes directrices ont été importants », conclut Solberg.

 

Rencontre bilatérale avec Macron

Solberg et Macron se sont également rencontrés lors d’une réunion bilatérale.

La réunion bilatérale portait entre autres sur plusieurs défis communs pour l'Europe, la Norvège et la France.

« Les défis relatifs à la migration, au commerce, à la sécurité et au climat doivent être résolus au niveau international, et la France et la Norvège souhaitent une coopération internationale plus étroite également dans ces domaines », a déclaré Solberg.