Déclaration de la Première Ministre de la Norvège, Mme Erna Solberg, après sa rencontre avec le Président Emmanuel Macron à Paris, le 27 février 2018

Solberg og Macron

English version below

Seul le prononcé fait foi

 

Monsieur le Président,

Merci pour votre accueil chaleureux, vos paroles aimables et notre échange très fructueux.

C'était une réunion axée sur des réponses communes concrètes aux défis cruciaux de notre temps.

Nos liens sont forts. Je crois que notre réunion d'aujourd'hui a contribué à les renforcer encore davantage.

*

En janvier 2015, j'étais à Paris pour exprimer notre détermination commune lors de la grande « marche républicaine » après les attentats terroristes. À votre invitation, j'étais de nouveau à Paris en décembre dernier lors du One Planet Summit, pour exprimer notre volonté commune de défendre l'Accord de Paris sur le climat.

*

Après votre élection à la présidence l'année dernière, la France a pris des initiatives fortes.

La Norvège et la France partagent des valeurs communes, des intérêts clés et font face aux mêmes défis.

Nous partageons également des analyses similaires des principaux problèmes mondiaux et européens, et concernant la nécessité d'un suivi concret.

*

Les principaux défis découlent du changement climatique, des menaces contre la paix et la sécurité, de la pauvreté, ainsi que des transformations technologiques rapides.

Cela nécessite une action solidaire et une action efficace au niveau international.

Ensemble, nous appelons à soutenir les institutions multilatérales et l’Etat de droit.

*

Mis à part le biathlon et le handball, dans lesquels nous sommes des adversaires mais néanmoins amicales, je ne vois pas de points de désaccord.

*

Nous partageons pleinement le même avis sur un bon nombre des questions dont nous avons discuté, notamment :

- Le fort niveau d'intégration de la Norvège en Europe et son attachement au marché intérieur,

- nos valeurs et normes communes

- l'importance de lutter contre l'extrémisme violent et la radicalisation,

- le besoin d'une gestion durable de nos océans, et

- la poursuite de la lutte contre Daech et une grande préoccupation devant la souffrance insensée en Syrie.

*

Au lieu de consacrer mon temps limité à toutes les questions dont nous avons discuté, permettez-moi de mentionner quelques suivis particuliers :

- En ce qui concerne le Brexit, j'ai souligné l'importance de préserver le marché intérieur et l’importance de notre participation au marché intérieur comme partenaire égal à travers de l'accord EEE.

- En matière de sécurité européenne, j'ai salué la Revue stratégique de défense et de sécurité nationale française, notamment votre réengagement clair en Europe du Nord et votre engagement dans l'OTAN. Nous soutenons également vos efforts pour renforcer la coopération européenne en matière de défense. La Norvège a beaucoup à offrir dans ce domaine et nous continuerons à nous maintenir en première ligne à mesure que l'UE développe sa coopération avec des pays tiers qui partagent les mêmes points de vue.

- Nous sommes d’accord sur le fait que la situation dans la région du Sahel nécessite plus d'attention. La Norvège renforce son engagement dans la région avec plusieurs éléments :

  • l'ouverture récente de l'ambassade de Norvège à Bamako
  • le renforcement de la coopération bilatérale avec le Mali et le Niger
  • l’engagement renouvelé dans la force de l'ONU au Mali, MINUSMA
    • une contribution de plus de1,5 million d'euros à la Force Conjointe G5
    • des discussions continues avec la France sur un éventuel soutien supplémentaire de la    Norvège pour promouvoir la sécurité dans la région.

- La Norvège et la France restent pleinement engagées pour atteindre les Objectifs de Développement Durable et pour la mise en œuvre de l'Accord de Paris sur le climat.

- Je vous félicite pour le succès du sommet sur le climat en décembre dernier. Nous continuerons notre travail avec les Fonds souverains afin d'inclure les considérations liées aux risques climatiques de manière plus systématique.

- Sur la base du succès du sommet sur l'éducation, que vous avez co-présidé récemment à Dakar, nous avons convenu d'explorer comment nous pouvons travailler plus étroitement ensemble sur l'éducation en Afrique.

- J'ai dit au Président que la Norvège est prête à rejoindre le Partenariat contre l'impunité d'utilisation d’armes chimiques, initié par la France.

- Nous avons besoin d'une action collective pour lutter contre la criminalité liée au travail en Europe. Ne pas le faire compromettrait le soutien de la population à l'intégration européenne. J'ai récemment pris une initiative à cet égard, et je suis très heureuse de votre soutien.

- Nous avons convenu d'intensifier le travail de modernisation de nos accords bilatéraux en matière d'éducation et de recherche. Nous envisageons de signer un nouvel accord à Rouen en septembre. Cela fera partie de la célébration des 100 ans durant lesquels des étudiants norvégiens ont obtenu leur baccalauréat en France.

*

Enfin, j'ai répété et reconfirmé l'invitation pour une visite d'État en Norvège.

Thank you very much, tusen takk, merci beaucoup !

______________________________________________________

Declaration by the Norwegian Prime Minister Erna Solberg, after meeting President Emmanuel Macron in Paris, 27 February 2018

Mr. President,

Thank you for your warm welcome, your kind words and our very productive exchange.

It was a meeting focused on concrete common responses to crucial challenges in our time.

Our ties are strong. I believe that our meeting today has contributed to strengthening them even further.

*

In January 2015, I was in Paris expressing our common resolve in the great solidarity march after the terrorist attacks. At your invitation, I was again in Paris last December at the One Planet Summit, expressing our common resolve in the defence of the Paris Climate Agreement.

*

After your election as president last year, France has taken strong initiatives.

Norway and France share common values, key interests and key challenges.

We also share similar analyses of the main global and European issues and of the need for concrete follow-up action.

*

Key challenges follow from climate change, threats against peace and security, poverty, as well as rapid technological transformations.

This requires solidarity and effective action at the international level.

Together, we call for support to multilateral institutions and the rule of law.

*

Apart from biathlon and handball, where we are strong, yet friendly opponents, I do not see areas of disagreement.

*

We have strong agreement on many of the issues we discussed, including:

-         Norway’s strong level of integration in Europe, and attachment to the internal market,

-         our common values and norms

-         the importance of preventing violent extremism and radicalization,

-         the need for sustainable management of our oceans, and

-         The continuation of the fight against ISIL and strong concern for the senseless suffering in Syria.


*

Instead of spending limited time on all issues discussed, let me mention some particular follow-ups:

-         Regarding Brexit, I underlined the importance of preserving the internal market and our participation in it as an equal partner through the EEA Agreement.

-         On European security, I welcomed France’s Defense and National Security Review, including your clear reengagement in Northern Europe and your commitment to NATO. We also support your efforts to strengthen European defense cooperation. Norway has a lot to offer in this field and we will continue to stand first in line as the EU develops its cooperation with like-minded third countries.

-         We agreed that the situation in the Sahel regions requires more attention. Norway increases its engagement in the region with several elements:

  • the recent opening of the Norwegian Embassy in Bamako, Mali
  • strengthened bilateral cooperation with Mali and Niger
  • renewed engagement in the UN force in Mali, MINUSMA
  • a contribution of more than 1,5 million Euro, to the G5 Joint Force
  • further discussions with France on possible additional Norwegian support to promote security in the region. 

-         Norway and France remain fully committed to the Sustainable Development Goals and implementation of the Paris climate agreement.

-         I commend you for the successful climate summit in December last year. We will continue our work with Sovereign Wealth Funds to include climate risk considerations in better ways.

-         Building on the successful outcome of the education summit, which you co-hosted in Dakar recently, we have agreed to explore how we can work more closely together on education in Africa.

-         I told the President that Norway is ready to join the Partnership against Impunity for the Use of Chemical Weapons, initiated by France.

-         We need collective action to combat work-related crime in Europe. Failure to do so will undermine people’s support for European integration.  I have recently taken an initiative in this respect, and I am very happy for your support.

-         We have agreed to step up the work of modernizing our bilateral agreements related to education and research. We look toward signing a renewed agreement in Rouen in September. This will be part of the celebration of 100 years of Norwegian students taking their baccalauréat in France.

*
Finally, I repeated and reconfirmed the standing invitation for a state visit to Norway.

Thank you very much, tusen takk, merci beaucoup!