L’art et la culture en Norvège

La Norvège possède un riche patrimoine artistique et culturel dont les racines remontent loin dans l’Histoire. Tout comme leurs prédécesseurs des siècles passés, bon nombre des artistes et acteurs culturels norvégiens d’aujourd’hui vont puiser l’inspiration hors des frontières du pays.
Photo: www.salted.no

L’expression artistique et culturelle norvégienne fait l’objet d’une reconnaissance internationale, et un certain nombre de noms se distinguent sur le devant de la scène. Architecture, design, musique, littérature et cinéma sont au nombre des articles d’exportation qui parlent de la Norvège moderne.

Dans ce contexte, l’État norvégien se fixe pour mission d’assurer les conditions d’une production de qualité, vaste et diversifiée. L’internationalisation a suscité curiosité et intérêt autour de la Norvège comme nation innovante au plan de la culture et de la connaissance. L’État, à travers des dispositifs de soutien et de collaboration sur des projets précis, aide les artistes à se positionner sur la scène internationale pour mieux rapporter en Norvège les impulsions glanées à l’étranger.

L’écrivain Henrik Ibsen (1828-1906) est l’un des dramaturges les plus joués dans le monde. Le contemporain Jon Fosse fait lui aussi partie des auteurs très présents sur les scènes théâtrales hors de Norvège.

Le peintre Edvard Munch (1863-1944) aurait capté, dit-on, sa propre souffrance et celle de l’humanité entière sous les traits ironiques de son fameux Cri. De nos jours, Tori Wrånes alterne entre sculpture, performances, musique et théâtre pour traduire sa représentation du monde.

Le compositeur Edvard Grieg (1843-1907), adepte du courant national-romantique, sut faire éclater à son époque les limites de l’art musical. Aujourd’hui, Kygo révolutionne la danse électro, Mari Boine mêle le joik same et des accents de jazz, tandis que le black metal est devenu l’une des spécialités culturelles les plus exportées.

La cinéaste, productrice musicale et combattante des droits de l’homme Deeyah Khan a été désignée en 2016 Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO pour la liberté d’expression et la créativité.

Entre autres sociétés d’architecture désormais renommées, Snøhetta est sortie du rang en concevant l’Opéra d’Oslo, la Bibliothèque d’Alexandrie et le pavillon du souvenir dédié aux victimes du 11 septembre, sur le site dit Ground Zero, à New York.

De nombreux livres norvégiens sont traduits et publiés à l’étranger. Plusieurs titres sont actuellement en cours de traduction. Les romans de Karl Ove Knausgård ont été diffusés en 30 langues. Jo Nesbø caracole en tête du palmarès international de la littérature policière.