Visite des projets UNICEF

Les ambassadeurs de la Norvège, d’Italie, le Mexique, de la Serbie, et l'equipe UNICEF Maroc.
S.E. Mme Ambassadeur Merethe Nergaard, les ambassadeurs d’Italie, le Mexique, et de la Serbie avec l'equipe UNICEF Maroc.

S.E. Mme Ambassadeur Merethe Nergaard a visité des projets UNICEF dans la région de Marrakech le 26 mars, accompagné des ambassadeurs d’Italie, le Mexique, et de la Serbie.

La première visite était au centre WIDAD pour les jeunes filles et adolescentes en détresse en particulier les jeunes mères célibataires qui sont dans un état d’exclusion sociale et perte de revenu. Le centre est situé à la commune d’Ouled Hassoun, connu comme une zone pauvre avec un taux de chômage élevé, et où l’inscription des filles dans l’éducation secondaire est très bas. Le but du projet UNICEF financé par le gouvernement canadien est de renforcer et consolider la formation professionnelle pour aider à l’autonomisation, l’employabilité et l’inclusion sociale de ces jeunes filles et mères.

Puis les ambassadeurs ont visité l’unité préscolaire communautaire à l’école primaire du Douhar Shib. Le groupement scolaire est prise en charge par l’Association Aghbalou. La préscolaire a connu un des grands changements en un an, comme la construction d’un bloc sanitaire, un mur de clôture et une salle dédiée au préscolaire, des initiatives des colonies de vacance, et des visites médicales. Une ONG norvégienne a cet hiver offert aux élèves 225 bicyclettes. Les développements ont encouragé les parents à envoyer leurs enfants dans le préscolaire. Au Maroc, seulement 49,5% des enfants sont inscrits au préscolaire (35,7% en milieu rural), et il y a une forte disparité entre filles et garçons, surtout en milieu rural.

Ensuite, une visite de l’orphelinat de Dar Al Karam pour les enfants en situation précaire. Grace à un réseau de bénévoles et travailleurs sociaux, le ONG fournit des centres d’hébergement et une éducation pour les enfants afin de les aider à se réinsérer dans la société.

Enfin, le groupe a visité l’école secondaire Mansour Eddahbi, et le projet d’éco-efficience dans l’internat et impact sur l’éducation des filles. L’école accueille des étudiants venant des quartiers les plus pauvres autour du Marrakech, et il y a aussi un internat pour des filles des villages défavorisés. Le projet UNICEF vise à améliorer l’éclairage et l’efficacité énergique pour un environnement scolaire plus sécurisé, et de prévenir et combattre la violence à l’école.