Réunion extraordinaire du groupe international des donateurs pour la Palestine (AHLC) à Bruxelles

« Les membres du groupe international des donateurs pour la Palestine ont réitéré aujourd'hui leur ferme soutien à la reprise des négociations de paix entre les Israéliens et les Palestiniens », a déclaré la ministre des Affaires étrangères Ine Eriksen Søreide.

L'objectif est une solution négociée à deux États permettant aux Israéliens et aux Palestiniens de vivre côte à côte dans la paix et la sécurité. Parce que la situation est si difficile, il est important de se rencontrer à ce stade. L'atmosphère de la réunion était constructive », a-t-elle ajouté.

La ministre des Affaires étrangères Eriksen Søreide a présidé une réunion extraordinaire du groupe international de donateurs pour la Palestine, le Comité de liaison ad hoc (AHLC), à Bruxelles, le mercredi 31 janvier 2018. La réunion était accueillie par la haute représentante de l'UE, Federica Mogherini. Le Premier ministre Rami Hamdallah dirigeait la délégation palestinienne, qui comprenait le ministre des Affaires étrangères Riad Malki. La délégation israélienne était dirigée, elle, par le ministre de la Coopération régionale Tzachi Hanegbi. Des ministres des Affaires étrangères et de hauts responsables politiques d'un certain nombre de pays donateurs participaient à la réunion, tout comme Jason Greenblatt, Représentant spécial des États-Unis pour les négociations internationales.

L'AHLC est le seul forum international où les deux parties participent à un dialogue avec les donateurs et la communauté internationale. C'est la première rencontre au niveau politique entre Palestiniens et Israéliens depuis que les Etats-Unis ont reconnu Jérusalem comme la capitale d'Israël en décembre.

« L'un des principaux objectifs de la réunion extraordinaire de l'AHLC était de réunir les parties et la communauté internationale pour soutenir les négociations politiques et promouvoir des mesures concrètes pour parvenir à la solution des deux États. Les donateurs se sont également engagés à continuer de soutenir le renforcement de l'Etat et des institutions palestiniennes », a souligné la ministre des Affaires étrangères Eriksen Søreide.

« Les participants ont exprimé de graves préoccupations au sujet de la crise humanitaire et économique à Gaza. La communauté internationale a clairement indiqué que les parties palestiniennes doivent surmonter leurs divisions internes et que l'Autorité palestinienne doit reprendre le contrôle de Gaza », a déclaré Mme Eriksen Søreide. Les participants ont également souligné l'importance de l'initiative égyptienne pour restaurer le contrôle de l'Autorité palestinienne sur Gaza. La communauté internationale a exhorté les parties palestiniennes à prendre des mesures pour s'assurer que les fonctionnaires puissent être payés par l'Autorité palestinienne. La question des forces de sécurité à Gaza doit également être résolue.

La situation budgétaire de l'Autorité palestinienne est difficile et le deviendra encore plus quand elle prendra le contrôle de Gaza. Mme Eriksen Søreide a déclaré que la Norvège maintiendrait son soutien aux Palestiniens et a exhorté les autres donateurs à fournir une assistance financière. Les donateurs se sont également déclarés profondément préoccupés par la situation financière de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA).

Les participants ont exprimé leur soutien au redémarrage d'un processus politique visant à résoudre les problèmes de statut final en suspens. La ministre des Affaires étrangères Eriksen Søreide a souligné le fait que la Norvège espère que les Etats-Unis présenteront une proposition pouvant conduire à la reprise des négociations entre les parties sur toutes les questions en suspens, notamment les frontières, la sécurité, les colonies, le statut de Jérusalem, les réfugiés et l'eau. Mme Eriksen Søreide a également souligné que des travaux sont en cours pour mettre en place diverses mesures susceptibles de favoriser la croissance de l'économie palestinienne. Cela inclut la coopération entre les parties sur les projets d'infrastructure dans les secteurs de l'eau et de l'énergie.

 Au cours des dernières années, le groupe des donateurs a tenu deux réunions ordinaires par an. La prochaine réunion ordinaire de l'AHLC est prévue à Bruxelles le 20 mars.