La Norvège renforce son action dans la région du Sahel

La Norvège renforce son action dans la région vulnérable du Sahel. Le gouvernement lance aujourd’hui une stratégie consacrée à l’action de la Norvège au Sahel pour la période 2018-2020.

La région du Sahel est confrontée à des défis importants liés à la sécurité, aux besoins humanitaires et au développement. En raison de la fragilité des structures étatiques et de la porosité des frontières, de violents groupes terroristes islamistes ont réussi à s’y établir. Les conflits menacent la stabilité dans plusieurs pays et ont causé d’énormes souffrances humanitaires à la population civile. Le trafic d’êtres humains et la migration clandestine vers l’Europe par le Sahel entraînent des coûts humains considérables.

« Du fait de sa proximité, l’évolution au Sahel affecte également l’Europe. C’est pourquoi nous entendons maintenant aborder la région du Sahel dans une perspective intégrée, en conjuguant des efforts diplomatiques et politiques renforcés avec des mesures destinées à promouvoir la sécurité et le développement », a déclaré la ministre des Affaires étrangères Ine Eriksen Søreide.

Dans le cadre de ces efforts accrus, la Norvège a ouvert une nouvelle ambassade à Bamako, au Mali, en janvier 2018. Elle a également établi une coopération avec le Mali et le Niger, où se concentre une part importante de ses efforts de développement.

« Les pays du Sahel et du bassin du lac Tchad sont parmi les plus pauvres du monde. Ils sont durement touchés par les changements climatiques. Sans soutien international, plusieurs d’entre eux ne pourront pas atteindre les objectifs de développement durable », a affirmé le ministre du Développement international Nikolai Astrup.

La stratégie se fonde sur plusieurs livres blancs du gouvernement, sur la nouvelle stratégie humanitaire norvégienne et sur le cadre stratégique du ministère des Affaires étrangères pour l’action de la Norvège dans les États vulnérables. Elle sera lancée par la secrétaire d'État Marianne Hagen et le secrétaire d'État Jens Frölich Holte au cours d’une réunion au ministère des Affaires étrangères.

La stratégie a été élaborée dans le cadre d'un dialogue avec les autres ministères concernés, des organisations et des professionnels norvégiens ainsi que des partenaires internationaux comme l’ONU, l’UE, l’Union africaine et d’autres pays européens.

Le mot Sahel signifie « rivage » en arabe. Il désigne une bande géographique qui s’étend sous le désert saharien (la « mer »), de l’Afrique de l’Ouest jusqu’au Soudan.

Lire toute la stratégie ici (en Norvegien).