La Norvège soutient la lutte contre l’épidémie d’Ebola en RDC

Le gouvernement fournit 7,8 millions de couronnes (800 000 euros) pour lutter contre l’épidémie du virus Ebola qui sévit actuellement en République démocratique du Congo. La Norvège a encore envoyé une équipe de professionnels de la santé et trois unités d’isolement qui ont été développées en Norvège pour le transport des patients hautement contagieux.

970 décès ont été enregistrés en République démocratique du Congo depuis que l’épidémie du virus Ebola s’est déclarée dans le pays en août 2018. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime à environ 1 500 le nombre de personnes susceptibles d’être infectées et pense que le risque de transmission aux pays voisins est important.

 

« Il est inquiétant que l’épidémie de virus Ebola n’ait pas pu être contrôlée en RDC. L'épidémie frappe une région marquée par des conflits, avec une situation difficile sur le plan de la sécurité et des mouvements considérables de population. La priorité du gouvernement norvégien est de soutenir le travail important mené par l’ONU. La Norvège fournit donc du personnel et des équipements, tout en continuant de soutenir les efforts de l’OMS pour lutter contre le virus Ebola », a déclaré la ministre des Affaires étrangères Ine Eriksen Søreide.

 

« La Norvège disposant à la fois de personnel et d'équipements, il est tout naturel qu’elle contribue à l’action internationale contre le virus Ebola. L’hôpital universitaire d’Oslo a mis à disposition une équipe d’instructeurs expérimentés de son service d’ambulanciers. Ils ont l’habitude d’utiliser les équipements et coopèrent étroitement avec l’ONU au niveau local et régional », a expliqué Bent Høie, le ministre de la Santé et des Soins.

 

La région touchée par la flambée du virus Ebola étant politiquement instable et connaissant une situation difficile sur le plan de la sécurité, il n’aurait pas été possible de mener à bien une telle mission sans une large coopération internationale. L’action norvégienne est donc mise en œuvre en coopération avec l’UE et l’OMS. L’OMS est toutefois préoccupée par l’ampleur de l’épidémie, par la progression continue du virus dans certaines zones et par le risque important de transmission aux pays voisins les plus proches.

 

En même temps, une vaste campagne de vaccination est en cours, quelque 100 000 Congolais ayant été vaccinés à ce jour. La Norvège a contribué au développement de ce vaccin par l'intermédiaire du programme de recherche Globvac. Au travers de GAVI (l’Alliance du vaccin), la Norvège a également apporté son concours à la création d’un stock de vaccins, ce qui a permis la campagne de vaccination. D’autre part, la nouvelle coalition pour les vaccins (CEPI), qui est soutenue par la Norvège, favorise le développement et l’homologation de nouveaux vaccins contre le virus Ebola.

 

En 2018, la Norvège avait contribué à hauteur de 28,5 millions de couronnes (2,9 millions d’euros) aux efforts internationaux contre le foyer d’Ebola en RDC.

Communiqué de presse du Ministère norvégien des Affaires étrangères daté du 2 mai 2019.