Première visite de l'ambassade à Tombouctou en quatre ans

width_650.height_300.mode_FillAreaWithCrop.pos_Default.color_White.jpg

L'ambassade de Norvège à Accra était à la fin de novembre 2016 et a eu la possibilité de visiter les sites de deux des projets que la Norvège a financés à Tombouctou. C'était la première fois depuis la crise en 2012 que l'ambassade avait pu se rendre dans la partie nord du pays.

La situation de sécurité dans le nord du Mali reste instable et imprévisible. Les attaques des groupes armés terroristes constituent une menace constante. Après pas moins de 8 attaques mortelles sur les points de contrôle sur les routes menant à Tombouctou entre 2015 et 2016, ce qui a entraîné 8 morts et 12 blessés, le gouverneur de Tombouctou a demandé l'aide de la Mission multidimensionnelle de stabilisation intégrée des Nations Unies au Mali (MINUSMA) Pour mettre à niveau les points de contrôle existants.

Le point de contrôle sur la route de Kabara a été le premier à être construit et a été formellement remis de l'ambassade et de MINUSMA aux Forces armées maliennes (FAMa) lors d'une cérémonie mardi. Au total, le financement norvégien aidera à construire et à mettre à niveau six points de contrôle.

L'ambassade faisait partie d'une délégation qui comprenait également le ministre malien de la Justice, M. Mamadou Ismaël Konate, Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU au Mali et chef du pilier civil de MINUSMA, Mme Gasarabwe Mbaranga, les ambassadeurs du Danemark et des Pays-Bas au Mali, Et les gestionnaires de programme de MINUSMA et du PNUD. La délégation a été reçue par le commandant régional de Minusma, le général de brigade Kegnon Kodjo et le gouverneur de la région de Tombouctou, M. Adama Kansaye.

La Norvège a financé la rénovation de la prison locale à Tombouctou. La rénovation de la prison fait partie de l'accord norvégien avec le PNUD concernant la restauration de l'autorité de l'État et la règle de droit dans le nord du Mali, signé en 2013. Le ministre norvégien des Affaires étrangères, M. Børge Brende, a signé une prolongation de contrat lorsqu'il a visité Bamako en mars 2016. La Rénovation de la prison est entièrement financée par la Norvège. La prison peut accueillir jusqu'à 80 prisonniers et dispose d'une cellule séparée pour mineurs.