La délégation du Parlement visite le Mali en octobre 2016

width_650.height_300.mode_FillAreaWithCrop.pos_Default.color_White.jpg

Les membres de la Commission de la défense et des affaires étrangères du Parlement norvégien ont visité Bamako à la mi-octobre 2016. Le but de la visite était d'être mis à jour sur la contribution norvégienne aux forces de la MINUSMA.

Le groupe de parlementaires a visité les 70 soldats norvégiens stationnés au Camp Bifrost à Bamako. Un avion de Hercules de la défense aérienne norvégienne, depuis janvier de cette année, a été stationné à Bamako pour une mission de transport pour les forces de l'ONU.

Le camp Bifrost a été construit par la Norvège pour accueillir les soldats norvégiens et continuera à être géré par le personnel norvégien, même après que Hercules ait terminé sa mission en novembre.

La MINUSMA de l'ONU (Mission de stabilisation multidimensionnelle intégrée au Mali) se compose de 11 000 soldats de 40 pays. On a dit aux parlementaires que la contribution de la Norvège était importante. L'Hercules est le seul avion capable de transporter des aliments, des équipements et du personnel aux opérations de MINUSMA dans le nord du Mali, ainsi que de réaliser des vols aériens, jour et nuit.

Les parlementaires ont exprimé leur gratitude aux soldats pour leur volonté de servir. Ils ont été très impressionnés par la qualité du personnel et de l'équipement. Ils ont également été installés pour la nuit dans le camp de tentes et ont dû expérimenter de première main les conditions offertes aux soldats.

La délégation a rencontré le général de commandement de la Force Mikael Lollesgaard. Il les a informés de la totalité de la partie militaire de l'opération MINUSMA et de l'importance de la contribution norvégienne. Le commandant de la Force a souligné l'importance des missions de maintien de la paix des Nations Unies en général, et en particulier au Mali.

Le ministre des Affaires étrangères, M. Abdoulaye Diop, s'est déclaré satisfait de la décision d'ouvrir une ambassade de Norvège à Bamako. Il a salué la Norvège pour l'excellente et prolongée coopération. Dans son mémoire politique, il a souligné la distinction cruciale qui doit être faite entre les groupes qui exercent une activité politique légitime et les terroristes. Cette distinction permet d'avoir un dialogue politique et de maintenir ce dialogue, même dans une situation de sécurité exigeante. La consolidation de la paix est une condition préalable au développement. Ainsi, les efforts pour parvenir à la paix et au développement doivent aller de pair.

Le ministre de la Défense, M. Abdoulaye Idrissa Maiga, a reconnu que les forces militaires du Mali ne disposent pas de capacités, de formation ou d'équipement pour gérer eux-mêmes la situation de sécurité dans le vaste territoire qui constitue le pays.

Il a exprimé sa gratitude à l'ONU et à la MINUSMA, mais il était préoccupé par le développement de la capacité militaire du Mali. Il a souligné la nécessité de construire une armée nationale qui pourrait éventuellement avoir la capacité et les compétences nécessaires pour assumer la responsabilité du maintien de la sécurité dans le pays.

La délégation était dirigée par le président de la commission parlementaire Mme Anniken Huitfeldt et comprenait les députés suivants: Mme Liv Signe Navarsete, M. Øyvind Hallaråker et M. Christian Tybring-Gjedde.

Le groupe a été accompagné par l'Ambassadeur au Mali Mme Hege Hertzberg et le conseiller de l'ambassade responsable du Mali, Mme Synne Bjørnrå.