La Norvège prolonge de deux ans son soutien à la mission de l’ONU au Mali

La Norvège soutient l’opération de maintien de la paix de l’ONU au Mali, la MINUSMA, en fournissant du personnel et un avion de transport, et décide de prolonger son aide de deux ans.

« Le gouvernement norvégien entend aider l’ONU à combattre l’extrémisme violent. La mission de l’ONU au Mali est essentielle pour la stabilisation de la région. Elle contribue à la mise en œuvre de l’accord de paix dans le pays et facilite la présence des acteurs humanitaires », a déclaré la secrétaire d'État auprès du ministère de la Défense, Tone Skogen.

C’est lors d’une réunion au sommet de l’ONU organisée à New York le vendredi 29 mars et consacrée aux opérations de maintien de la paix que Madame Skogen a annoncé le maintien des soldats norvégiens au Mali jusqu’à fin 2022 afin de soutenir la coopération internationale.

La Norvège compte aujourd’hui 15 soldats au Mali. En mai prochain, elle y détachera un avion de transport qui travaillera pour la mission de l’ONU pendant six mois. En plus, les Forces armées norvégiennes gèrent le Camp Bifrost, une base aérienne pour les avions de transport fournis à tour de rôle par plusieurs pays.

La secrétaire d'État Tone Skogen a déclaré que non seulement la Norvège reconduit son action au Mali, mais qu’elle s’engage également à mettre à nouveau un avion de transport à disposition en 2021.

« Les distances sont grandes ici, et le transport routier est à la fois difficile et dangereux. Pour la sécurité du personnel au Mali, il est important d’avoir accès à un avion de transport. L’ONU souhaitait que le système de rotation pour les avions de transport soit prolongé. Nous avons promis que la Norvège y contribuerait et dialoguerait avec ses partenaires pour y parvenir », a affirmé Madame Skogen.

Contexte

La Norvège participe à la mission de l’ONU au Mali, la MINUSMA, depuis sa création en 2013. Six officiers d'état-major des Forces armées norvégiennes se trouvent aujourd'hui au quartier général de la MINUSMA et neuf officiers norvégiens s’occupent de la base aérienne du Camp Bifrost. C’est la Norvège qui avait pris l’initiative de mettre en place un système de rotation pour des avions de transport militaire, qui prévoit la mise à disposition d’un avion de transport à tour de rôle par la Norvège, le Danemark, la Belgique et le Portugal. La Norvège a fourni son premier avion de transport au Mali en 2016, pour une durée de dix mois.

Ce système assure à l’ONU un accès prévisible à un avion de transport. Les différents pays contributeurs sont basés dans le Camp Bifrost, qui est géré par la Norvège.