La société norvégienne

La Norvège moderne est placée sous le signe de la protection sociale, de l’égalité et de la stabilité économique.
Photo: Ilja C. Hendel

Si les racines de la nation norvégienne remontent jusqu’au ixe siècle, le pays se définit comme une monarchie constitutionnelle depuis 1814, et n’a acquis qu’en 1905 son indépendance vis-à-vis de la Suède. La constitution de 1814, toujours en vigueur, est la deuxième au monde en termes d’ancienneté.

 

À l’heure actuelle, la Norvège compte un peu plus de cinq millions d’habitants, dont environ 14 % sont officiellement considérés comme immigrés. L’existence de plusieurs minorités nationales et le phénomène de la mondialisation ont concouru à faire évoluer le pays dans le sens du multiculturalisme. La Norvège s’enorgueillit de compter sur son territoire un peuple premier, les Sames, dont la langue a le statut de langue officielle.

La Norvège a été à plusieurs reprises désignée comme le pays du monde le plus agréable à vivre, notamment au regard de l’Indice de développement humain des Nations Unies. Elle fait partie de ceux où l’espérance de vie est la plus élevée – 80,6 ans pour les hommes et 84,2 pour les femmes. Selon la Banque mondiale et le FMI, le revenu par habitant y est également parmi les plus importants au monde.

Le mode de fonctionnement de la société norvégienne se caractérise par une coopération étroite entre les autorités, les employeurs, les salariés et l’ensemble de la société civile – ce que l’on nomme couramment le « modèle scandinave ». Le secteur public est très étendu, ce qui explique un niveau de prélèvement fiscal relativement important. En contrepartie, les services sanitaires, sociaux et éducatifs sont financés par l’État. 32,9 % de la population norvégienne sont titulaires d’un diplôme de l’enseignement supérieur.

Des ressources abondantes gérées à long terme

Le démarrage de l’activité économique norvégienne s’est appuyé sur des ressources naturelles comme l’hydro-électricité, les minerais et la pêche. Le pétrole et le gaz sont venus s’y ajouter dans les années 1960. La Norvège se classe aujourd’hui au troisième rang mondial pour ses exportations de gaz. Mais elle fait également partie du peloton de tête en tant que producteur et exportateur de poisson et de produits alimentaires d’origine marine. L’économie norvégienne est un système ouvert, fondé sur un important volume d’échanges commerciaux avec le monde environnant.

Le souci du bien de la communauté nationale préside à la gestion des recettes issues de l’exploitation du pétrole et du gaz. Une part conséquente de ces rentrées financières est affectée à un dispositif d’épargne, appelé officiellement « Fonds de pension de l’État en investissements étrangers ». Lorsque les ressources en pétrole seront épuisées, l’État continuera à percevoir les profits engrangés par ce fonds, pour le plus grand bien de la population.

En Norvège comme ailleurs, les changements climatiques en cours appellent un certain nombre de changements. La Norvège a adhéré à l’Accord international de Paris. Elle s’est engagée à réduire ses rejets de gaz à effet de serre de 40 % d’ici 2030.

kongekrone@2x.png

Un pays de tradition monarchique

La tradition monarchique norvégienne est représentée depuis 1991 par le Roi Harald et la Reine Sonja. Leur fils Haakon, héritier du trône, est marié à la Princesse Mette Marit.

valgurne@2x.png

Une démocratie

Le Parlement norvégien, le « Storting », compte 169 députés élus tous les quatre ans. Depuis la Seconde guerre mondiale, la participation aux élections législatives se situe aux alentours de 80 %.

Sametinget@2x.png

Le Parlement same

Le Parlement same, ou « Sameting » est l’instance élue par les Sames norvégiens. Cette assemblée a pour vocation de renforcer l’influence politique de cette minorité nationale et de promouvoir ses intérêts sur le sol norvégien.

L’égalité en droits et en dignité

Dans la Norvège d’aujourd’hui, la protection sociale est étroitement liée aux valeurs d’égalité. Tous les citoyens doivent jouir des mêmes droits, indépendamment de leur sexe, de leur orientation sexuelle, de leur origine ethnique ou d’un éventuel handicap. La Norvège est régulièrement classée au rang des pays les plus performants en termes d’égalité hommes-femmes et de qualité de vie. Environ 70 % des femmes exercent une activité professionnelle. L’égalité entre les sexes est l’une des forces qui contribuent au développement économique du pays et à l’augmentation du niveau de vie depuis les années 1960.

Baby@2x.png

Le congé de paternité

En Norvège, la naissance d’un enfant ouvre droit à 12 mois de congé, dont 10 semaines réservées au père.

icon 40 %

40 % de femmes dans les conseils d’administration

La loi norvégienne impose un minimum de 40 % de femmes dans les conseils d’administration des entreprises publiques comme des sociétés anonymes privées.

Money

Le Fonds de pension souverain

Le Fonds de pension de l’État norvégien, l’un des fonds d’investissement souverains les plus importants au monde, a investi dans plus de 9 000 sociétés réparties entre quelque 70 pays.