Travel and border information for Norway

Information in Norwegian / English

Modifications des recommandations de voyage du ministère des Affaires étrangères à partir du 25 juillet et du 1er août.

Le ministère des Affaires étrangères recommande désormais d’éviter les voyages non essentiels en Espagne, en Andorre et en Belgique, mais ne recommande plus d’éviter les voyages en Hongrie et dans les régions suédoises de Kalmar, Östergötland, Örebro et Värmland. Ces modifications s'appliquent à partir du 24 juillet, minuit et du 31 juillet, minuit pour la Belgique.

Le ministère norvégien des Affaires étrangères maintient ses recommandations globales d’éviter les voyages non essentiels dans tous les pays, sauf ceux pour lesquels une exception a été édictée. Cette recommandation de voyage s'applique désormais jusqu'au 20 août.

Le ministère des Affaires étrangères a décidé d'apporter ces modifications aux recommandations de voyage sur la base des dernières informations - voir la carte mise à jour indiquant le statut de quarantaine à l'entrée en Norvège pour les voyageurs en provenance des différents pays et régions qui a été publiée par le Gouvernement norvégien le 24 juillet. Les recommandations globales d’éviter les voyages non essentiels ne s'appliquent plus à la Hongrie et aux régions de Kalmar, Östergötland, Örebro et Värmland en Suède (maintenant indiquées en vert sur la carte), mais elles valent désormais pour l'Espagne et l’Andorre (maintenant en rouge). Le ministère recommande donc désormais d’éviter les voyages non essentiels en Espagne, en Andorre et en Belgique. Les personnes de retour en Norvège, en provenance de ces pays, devront observer une quarantaine pendant 10 jours à leur arrivée. Cela vaudra pour toute personne arrivant en Norvège en provenance de ces pays, à partir du vendredi 24 juillet, minuit et du 31 juillet, minuit pour la Belgique. Pour plus d'informations à ce sujet, consultez le site Web de l'Institut norvégien de santé publique

Les personnes de retour en Norvège d'un pays ou d'une région qui devient ‘’rouge’’ peu de temps après leur retour ne seront pas tenues d’observer une quarantaine, mais elles doivent surveiller leur santé pour détecter d’éventuels symptômes de la COVID-19, se faire tester si nécessaire, et s’assurer qu'elles maintiennent une distance d'au moins un mètre avec les autres personnes. Les personnes qui ont été dans ces régions auront la priorité pour les tests.

À partir du 25 juillet et du 1er août les pays et régions suivants, dans les régions nordiques et l'espace Schengen / EEE seront ‘’verts’’, et les recommandations du ministère d’éviter les voyages non essentiels ne leur seront pas applicables :

Autriche, Chypre, République tchèque, Danemark, Estonie, Finlande, France, îles Féroé, Allemagne, Grèce, Groenland, Hongrie, Islande, Irlande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Malte, Pays-Bas, Pologne, Slovaquie, Slovénie, Suisse, Royaume-Uni, ainsi que les régions de Blekinge, Kalmar, Kronoberg, Skåne, Örebro, Östergötland et Värmland en Suède. Les pays et régions "verts" sont ceux qui satisfont aux critères de niveaux d’infection fixés par l’Institut norvégien de santé publique.

À partir du 25 juillet et du 1er août les pays et régions suivants de l'espace Schengen / EEE seront "rouges", ce qui signifie que les recommandations globales d’éviter tout voyage non essentiel s'appliquent à eux : Andorre, Belgique, Bulgarie, Croatie, Espagne, Luxembourg, Portugal, Roumanie et régions de la Suède pour lesquelles aucune exception n'a été faite.

L'Institut norvégien de santé publique mettra à jour la liste des pays et régions qui satisfont aux critères fixés pour les niveaux d'infection au moins une fois toutes les deux semaines, mais des mises à jour peuvent être effectuées plus fréquemment, et les pays / régions passer du "vert’’ au "rouge’’, si la situation infectieuse dans un pays ou une région se détériore. De plus amples informations sont disponibles sur le site Web de l'Institut norvégien de santé publique.

Les exceptions aux recommandations de voyage ne doivent pas être considérées comme un encouragement à voyager. Chacun devrait considérer toutes les conséquences potentielles avant d’entreprendre un voyage. Ceux qui prévoient de voyager à l'étranger doivent s'assurer qu'ils connaissent les restrictions et les règles de contrôle de l’infection en vigueur dans le pays qu'ils souhaitent visiter. La propagation de l'infection en Europe est encore très difficile à prévoir et peut changer très rapidement. Les mesures et restrictions dans chaque pays peuvent différer considérablement, et être plus complètes que les règles norvégiennes de contrôle de l’infection.

Ceux qui choisissent de voyager à l'étranger doivent avoir un passeport valide et une assurance voyage. Comme toujours, le ministère encourage tous les citoyens norvégiens voyageant à l'étranger à enregistrer leurs voyages sur le portail d'information reiseregistrering.no (en norvégien uniquement).

Voir la carte

De plus amples informations sont disponibles sur le site Web du gouvernement.