Changes in travel advice and border controls due to the corona virus

- Information in Norwegian

- Information in English

holberg FINALE PHOTO

Remise du Prix Holberg et du Prix Nils Klim 2020

Aujourd'hui, le 5 mars 2020, à Bergen, le prix Holberg revient à l'historienne de l'art féministe canadienne et britannique Griselda Pollock. Et le jeune universitaire danois Fredrik Poulsen reçoit le prix Nils Klim pour son travail académique sur les études bibliques.

Le Prix Holberg est un prix de recherche international d’un montant de NOK 6 000 000, soit l’équivalent d’environ 600 000 EUR. Institué par le parlement norvégien en 2003, il couvre les domaines des lettres et sciences humaines, des sciences sociales et juridiques et de la théologie. Les lauréats doivent avoir influé, d’une manière décisive, sur la recherche internationale dans une ou plusieurs des disciplines couvertes par le prix.

Le Prix Nils Klim est quant à lui décerné chaque année à un jeune chercheur nordique de moins de 35 ans pour sa contribution exceptionnelle à la recherche en sciences humaines, en sciences sociales, en droit ou en théologie.

Griselda Pollock lauréate du Prix Holberg

On a aujourd’hui annoncé que le Prix Holberg 2020 est décerné à la professeure  britanno-canadienne née en Afrique du Sud, Griselda Pollock, pour ses recherches pionnières en histoire de l’art féministe et en études culturelles.

Griselda Pollock est professeure d’histoire de l’art à l’Université de Leeds et se situe, par son approche féministe et postcoloniale, au premier plan mondial dans sa discipline. Depuis plus de quarante ans, elle exerce, dans le monde entier, un impact décisif sur la pensée concernant les relations entre genre, idéologie et culture visuelle. Elle reçoit le Prix Holberg pour son influence profonde sur l´histoire de l’art et des disciplines apparentées, parmi lesquelles études cinématographiques féministes, études sur le trauma et études sur l’Holocaust.

Griselda Pollock a été une des fondatrices de l’histoire de l’art féministe dans les années 1970 et demeure toujours une autorité incontestée dans ce domaine. Par son regard novateur sur l’histoire de l’art et les études culturelles, elle a modifié la recherche aussi bien que la pratique des conservateurs de musées et de galeries. En insistant sur des facteurs comme genre, classe et race, la professeure Pollock a apporté une vision radicalement nouvelle de l’art visuel et révélé des oeuvres extraordinaires d’artistes qui, autrement, auraient été exclus du canon de l’histoire de l’art.

Précisant son ambition principale, Griselda Pollock affirme : « Dans mes recherches, j’analyse, en m’y opposant, les offenses dues à la classe, à la race, au genre et à la sexualité telles qu’elles sont infligées au moyen d’images et d’expressions culturelles, comme les médias, les films, l’art, la littérature et la pensée académique. »

« Griselda Pollock a toujours gardé le plus haut niveau scientifique, tout en ayant défié le savoir établi et les hiérarchies de pensées et de valeurs institutionnalisées », dit la présidente du comité scientifique international du Prix Holberg, Dame Hazel Genn.

« C’est pour cette raison précise qu’elle est devenue un modèle pour des générations d’historiens et historiennes de l’art et de la culture.»

 

Frederik Poulsen lauréat du Prix Nils Klim

Le lauréat du Prix Nils Klim 2020 a également été annoncé aujourd'hui. Ce prix, d'une valeur de 500 000 NOK, est décerné chaque année à un jeune chercheur exceptionnel qui a excellé dans l'un des domaines de recherche couverts par le prix Holberg. Le récipiendaire doit être originaire d'un pays nordique et âgé de moins de 35 ans au moment de la date limite de mise en candidature.

Frederik Poulsen de l’Université de Copenhague reçoit aujourd'hui le prix Nils Klim pour ses contributions importantes scientifiques sur « the old testament ». Poulsen est actuellement professeur assistant au département de théologie à l’Université de Copenhague. Il a terminé son doctorat en théologie en 2014. En 2019, il est professeur en théologie pour son disputas sur l’exile dans le Livre d’Esaïe. A l’âge de 35 ans il a déjà rédigé trois monographies scientifiques à des maisons d’éditions rénommées.

« Mes intérêts de recherche sont très larges », explique Paulsen. «Quel rôle joue l'Ancien Testament dans la théologie chrétienne? Comment Jérusalem est-elle décrite dans la Bible et quelles images sont utilisées pour décrire la vie en exil? ». Le Lauréat explique comment le Livre d'Ésaïe, le célèbre rouleau prophétique, est au cœur de son travail: « Dans mon livre récent, je démontre que l'exil en Ésaïe se cache comme un « trou noir » au centre de la composition et a ainsi une influence décisive sur la structure littéraire, l'imagerie poétique et le message théologique de ce livre prophétique. L'Ancien Testament est une collection de littérature qui continue de me surprendre et de m'exciter », dit Poulsen.


Des photos de presse, les biographies des lauréats, les déclarations des comités scientifiques et des informations sur les prix sont accessibles sur : https://holbergprisen.no/nb/presserom