Priorités de la Norvège avant la 73ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies

La 73ème session de l’Assemblée générale des Nations unies (AGNU) a débuté le 18 septembre 2018. Les priorités de la Norvège pour cette session reflètent les quatre objectifs principaux de sa politique à l’égard de l’ONU:

  • Préservation et renforcement de la coopération multilatérale, de l’ordre juridique international, de la défense des droits humains et de la promotion de l’égalité des genres
  • Mise en œuvre de l’Agenda 2030 du développement durable, et en particulier des objectifs de développement durable relatifs aux océans propres, à l'éducation, à la santé et à la mobilisation des ressources nationales
  • Contributions à la paix et la sécurité internationales
  • Promotion de la candidature norvégienne pour un siège au Conseil de sécurité des Nations Unies en 2021-2022

L’Assemblée générale des Nations Unies constitue le plus grand espace d’échanges international au monde et représente un forum multilatéral unique permettant notamment à la Norvège de présenter ses intérêts, de discuter de questions primordiales pour elle, et de manière plus générale promouvoir la coopération internationale. La Première ministre Mme Erna SOLBERG est cheffe de délégation de la Norvège pendant la session de haut-niveau. 

A l’occasion de cette session de l’AGNU, la Norvège œuvrera à renforcer le fonctionnement et la légitimité de l’organisation à travers son soutien aux réformes initiées par le Secrétaire général de l’ONU, M. António GUTERRES. De cette manière, la Norvège souhaite promouvoir la coopération multilatérale et l’ordre juridique international. En même temps, la Norvège assure ainsi la préservation de ses intérêts, des valeurs démocratiques et des droits universels.

La Norvège s’engage dans les efforts fournis dans les domaines du droit international, du droit de la mer, de la défense des droits humains, de la promotion de l’égalité des genres et des droits des femmes, des principes humanitaires, de la prévention des conflits et de la réforme de l’ONU. De plus, la Norvège souhaite faire entendre sa voix dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent. Un autre sujet prioritaire pour la Norvège est celui du désarmement et de la non-prolifération des armes nucléaires. Dans ce contexte également, l’ONU constitue un forum important.

En juin, la Norvège a déposé sa candidature pour un siège au Conseil de sécurité des Nations Unies en 2021-2022. L’élection aura lieu en juin 2020. La candidature norvégienne est motivée par le souhait de préserver les intérêts du pays à l’échelle nationale et mondiale dans une perspective de maintien de la paix, de prévention et résolution de conflits et d’un ordre mondial basé sur des règles communes dont la Norvège a bénéficié depuis plus de 70 ans.

Avec l’ONU et autres partenaires, la Norvège joue un rôle en Afghanistan, au Soudan du Sud et dans le conflit israélo-palestinien. La Norvège poursuit son engagement profond pour le maintien de l’accord de paix en Colombie et pour assurer les conditions pour des négociations de paix aux Philippines.

La défense des droits humains, tout comme le respect des institutions démocratiques et règles communes sont d’une importance primordiale. Ceci est particulièrement pertinent à une époque où les libertés fondamentales et les droits humains sont de plus en plus menacés.  Les crises et les enjeux sécuritaires et de développement ne peuvent trouver de solutions durables en l’absence de droits et de règles communes.        

Les biens communs et les défis communs ne connaissent pas de frontières. Au vu de cela, l’ONU constitue un forum unique au monde pour l’établissement de normes internationales et à la codification du droit international, sur la base de la représentativité (1 Etat =1 voix). 

Ensemble, nous sommes souvent parvenus à trouver des solutions à certains des plus grands défis. Nous poursuivrons ces efforts dans le futur.       

Pour un aperçu des priorités norvégiennes, veuillez consulter le site suivant (en anglais) : https://www.regjeringen.no/en/topics/foreign-affairs/the-un/unga-73/id2610530/