Initiative importante contre l’utilisation d’armes chimiques

La ministre norvégienne des Affaires étrangères Ine Eriksen Søreide a participé à la réunion ministérielle du Partenariat international contre l’impunité d’utilisation d’armes chimiques (PICIAC) à Paris le 18 mai.

Le partenariat a été lancé par la France en janvier 2018, et la Norvège fait partie de cette trentaine de pays qui ont à ce jour rejoint l'initiative. La réunion était présidée par le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves le Drian.

« Plusieurs cas confirmés d'utilisation d'armes chimiques en Syrie et l'utilisation d'un gaz neurotoxique à Salisbury montrent que de telles armes prohibées sont toujours utilisées. La Norvège condamne fermement l'utilisation d'armes chimiques et se félicite de l'initiative de la France visant à renforcer la coopération contre l'impunité. Toute utilisation d'armes chimiques est interdite par la Convention sur l’interdiction des armes chimiques, et implique une violation manifeste du droit international », a déclaré la ministre des Affaires étrangères Ine Eriksen Søreide.

L'initiative française soutient l'effort international plus large mené contre l'impunité d’utilisation des armes chimiques, notamment l’effort mené sous les auspices des Nations Unies et de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).

« Je suis très préoccupée par le fait que le seuil pour l’utilisation des armes chimiques semble être abaissé. La réunion ministérielle d’aujourd’hui montre que les pays qui adhèrent à ce nouveau partenariat ont un engagement politique clair pour la lutte contre l'impunité. Cela est très important, à un moment où nous constatons que le travail international en ce domaine rencontre des résistances, et où sont remis en question les mécanismes de contrôle et de vérification existants. Il est essentiel que la norme internationale contre l'utilisation d'armes chimiques soit maintenue, et que ceux qui utilisent de telles armes soient tenus responsables », a ajouté Eriksen Søreide.

Pour en savoir plus sur le Partenariat international contre l’impunité d’utilisation d’armes chimiques, cliquez ici.