La Norvège dirige le groupe de désarmement des Nations Unies

La Norvège, avec son représentant spécial pour le désarmement, Knut Langeland, a été élue lundi 14 mai 2018 pour diriger le groupe d’experts des Nations Unies pour la vérification du désarmement nucléaire. Le groupe d'experts a été créé à l'initiative de la Norvège.

« Le groupe d'experts - à la tête duquel la Norvège a été élue - montre que l’impulsion norvégienne pour le désarmement donne des résultats », a déclaré la ministre des Affaires étrangères Ine Eriksen Søreide.

Le groupe fournira des conseils sur la façon de développer des mécanismes de contrôle qui permettront ainsi de vérifier le désarmement nucléaire. De futures réductions des arsenaux nucléaires dépendent d'un régime de vérification qui a la confiance tant des États qui sont dotés de l’arme nucléaire que de ceux qui ne le sont pas.

« La Norvège travaille activement pour atteindre l'objectif d'un monde sans armes nucléaires, et le gouvernement accorde la priorité en particulier aux travaux de vérification. Ceci est conforme au Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) et fait suite également à la résolution unanime du Storting (le Parlement norvégien) sur le désarmement nucléaire qui date d'avril 2016. Il est très positif que presque tous les Etats membres de l'ONU soutiennent le travail du groupe d'experts. Le monde a besoin à présent de tels processus d'unification », a conclu Eriksen Søreide.

Le groupe d'experts des Nations Unies est composé de représentants de 25 Etats, parmi lesquels les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU.

Communiqué de presse du Ministère norvégien des Affaires étrangères daté du 14 mai 2018.